• 1

Béziers (18/08/2013 - matinale) : Cayetano Ortiz sort du lot

Photo : ElTico
Photo : ElTico
La dernière journée de la feria de Béziers débutait à 11h par la suite des festivités du 10e anniversaire de l'école taurine. Pour l'occasion était organisée une corrida mixte avec trois toreros locaux.


C'est le matador de toros Tomas Cerqueira qui œuvrait en tant que chef de lidia. Il donna le ton en se dirigeant vers la porte du toril pour accueillir son premier adversaire de Robert Margé à genoux. Un toro qui mettra un certain temps à se décider à sortir du toril, portant la tension à son maximum pour le jeune. Très vite le toro se montre assez réservé et arrêté. Il n'humilie pas dans la muleta et Tomas tente de lidier une par une sur le côté droit avant que le toro dépourvu de moral ne finisse par se réfugier aux planches. Il tue d'une entière au troisième essai. Son second est un toro rematé, de trapio sérieux. Il prend trois piques en poussant en manso et en se défendant dans le peto. Tomas se confie dans un début de faena puissant pour s'imposer à un toro qui réagit sans cesse différemment et qui peut surprendre le torero à tout moment. Tomas est obligé d'abréger après que le toro ne s'arrête totalement. Il tue d'un bajonazo au troisième envoi.


Cayetano Ortiz n'en est lui encore qu'au stade des novilladas. Il a prouvé aujourd'hui, dans les arènes de sa ville, qu'il serait bientôt prèt pour passer au niveau supérieur. Son premier est le meilleur de la course. Lui aussi décide de le recevoir par une porta gayola avant de servir des capotazos décidés profitant de la mobilité du colorado. Après un bon quite par tafalleras, il brinde au public, et démarre par des statuaires au centre, immobile. Le novillo transmet lors des premières séries de muleta, techniques, puis relâchés. Gaetan donne alors une faena vibrante, avec du pouvoir sur un novillo qui se complique au fil des séries, sans perdre de terrain. Il perdra un gros triomphe à l'épée. Son second est également accueilli par une porta gayola avant de se retrouver dans un bon capote qui connecte bien avec les aficionados qui sont rendus à la cause de Cayetano. Le novillo est ménagé au cheval, manquant de force. Au troisième tiers il charge sans classe, mais Cayetano se hisse au dessus des circonstance grâce à un bon temple. Il parvient à lier de bonnes séries à un novillo qui cherche à fuir aux planches. Finalement le torero optera pour terminer sa faena en querencia, ne ménageant pas les risques, il sera d'ailleurs averti sur le côté gauche. Il donne une dernière série pleine d'aguante contre les planches avant de tuer d'une entière et de couper la seule oreille de la matinée.


Relevant le défi lancé par ses compagnons de cartel, Dorian Dejean a également décidé d'attendre son premier adversaire a porta gayola. Un bonito colorado qui permettra une bonne entame au capote alors que Cayetano Ortiz se fera fortement attraperé lors du quite au tercio de varas. Dorian brinde à ses compagnons de cartel avant d'entamer sa faena au bon, mais exigeant novillo de Margé. Le torero, plein de bonnes volontés, se révèle juste techniquement, se faisant souvent toucher le leurre. Le novillo met le jeune homme à rude épreuve, qui n'arrive pas à se confier totalement. Il tue d'une bonne entière après un pinchazo. Bis répetita à son second qui fera chuter la monture d'Olivier Riboulet. Au troisième tiers le novillo demande de la douceur, alors que le torero tente de s'imposer fermement et brusquement. La faena ne décollera pas et Dorian couchera son opposant d'une entière basse au quatrième essai et d'une descabello.


Grégory Boyer

 

Fiche technique:


Dimanche 18 août 2013, Béziers. 11h, corrida mixte. 1 tiers d'arènes, soleil, 2h35. 2 toros et 4 novillos de Robert Margé, de présentation correcte. 12 rencontres à la cavalerie d'Alain Bonijol pour:


Tomas Cerqueira (bleu marine et or): Silence et silence après deux avis

Cayetano Ortiz (blanc et or rematé de noir): Vuelta al ruedo après avis et oreille

Dorian Dejean (rouge et or): Silence et silence après avis

 

Voir le reportage photographique : ElTico