• 1

Bayonne (03/09/2017 - Finale NSP) : Deux vueltas et le prix pour Manuel Diosleguarde...

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Cette finale des NSP de le temporada bayonnaise avait attiré une belle chambrée. C'est devant un bon quart de plaza que se défièrent le salmantin M Diosleguarde et le mexicain A Gilio.

Le bétail du Camino de Santiago qui leur était opposé ne donna pas le jeu escompté et la noblesse présente s'effaça trop derrière une faiblesse et un manque de forces pénalisants.
Mieux servi par le sort, Dioslaguarde remporta une grande partie des prix mis en jeu mais Gilio est un torero à suivre de près et à revoir dans de meilleures conditions.

Tardo, le 1er eral se réveille sous la morsure des banderilles. Juste de forces, il va néanmoins répéter ses charges des deux côtés. M Diosleguarde va réaliser une faena complète, sans temps mort et avec beaucoup de liaison. Son répertoire et ses capacités sont à la limite de le faire tomber dans la facilité mais l'ensemble reste séduisant. La conclusion avec l'épée sera longuette (2 demi épées +2 descabellos). Vuelta.
Aggravée par une vuelta de campana, la faiblesse du 3ème Camino sera plus marquée. Il faut donner de la distance et du temps à l'eral pour qu'il récupère entre les passes. Diosleguarde tatonne en début de faena avant de trouver le sitio et le rythme. Une fois cela fait, la faena sera agréable mais manquera un brin de profondeur. Une entière au 3ème essai fait s'envoler l'oreille. Nouvelle vuelta.

Faible et court de charge (plusieurs fléchissements), le deuxième Camino ne laisse d'autre option que d'être toréé à mi-hauteur. Gilio s'y évertue. Après un accrochage, la faena va a mas, le mexicain ayant trouvé la bonne distance mais sans grande transmission du fait de la condition de l'eral. Epée basse. Saluts
Le dernier de l'envoi lourd, bien fait, sort vif et laisse espérer un possible desquite. Malheureusement, l'eral va rapidement baisser de ton et présenter lui aussi de nombreux signes de faiblesse. On devine chez le torero pas mal de qualités mais difficile pour lui de les exprimer, le Camino tardo ne prenant que les passes une à une. Silence.

Parmi les prix divers, ceux du novillero le plus complet et de la meilleure faena seront remis à Manuel Diosleguarde scellant le sort de cette finale.

 

Arènes de Bayonne
Dimanche 3 septembre 2017
Finale des Novilladas non piquées
Entrée :1/4 d'arène

4 Camino de Santiago

Manuel Diosleguarde : Vuelta - Vuelta
Arturo Gilio : Saluts - Silence

Philippe Latour

Voir le reportage photographique : Philippe Latour