• 1

El Pitayo, Querétaro (Mexique) Oreille pour Ignacio Garibay...

©Daniel Daudet
©Daniel Daudet
Première corrida de toros dans ce Lienzo Charro, qui affiche l´ambition de donner à l´avenir et chaque mois des spectacles taurins.

Ignacio Garibay qui ouvrait le cartel hérita du lot de la soirée. Son premier qui poussa fort et droit en brave au cheval avait du moteur et de la race, et le matador offrit les meilleurs passages sur la corne droite. Un derrote de son opposant provoca une possible fracture du doigt majeur de la main gauche. La pointe de mansedumbre docile du quatrième lui a ensuite permis de se montrer à l´aise et dominateur, en réduisant progressivement les distances.
Luis Ignacio Escobedo a fait front malgré le manque de rodage, et avec deux exemplaires aux coups de tête peu commodes il alterna des moments aussi volontaires qu´ imprécis, avec des passages plus enlevés et toreros, comme son début de faena genoux en terre au cinquième. Une déroute avec l´épée vint ternir cette prédisposition de tous moments.
Antonio Lomelín, également confrontés à deux opposants qui exigeaient aussi d´être davantage chevronné, ne trouva que rarement l´accord avec deux prestation sans continuité, laissant cependant quelques détails de qualité.

 

El Pitayo, Querétaro (Mexique)

Vendredi 2 juin 2017 (Nocturne), un tiers de plaza.
Toros de Campo Hermoso, de San Miguel de Allende (Guanajuato), corrects de présentation. Mention au premier, brave et encasté, quatrième noble et les autres plus âpres et difficiles à gérer.


Ignacio Garibay, ovation et oreille après avis.
Luis Ignacio Escobedo, silence et silence après deux avis.
Antonio Lomelín, applaudissements et silence.

 

Daniel Daudet

 

Voir le reportage photographique : Daniel Daudet