• 1

Victor Mendes au grand salon...

©DR
©DR
Après avoir honoré le Maestro Pedres l'an passé, la Ville de Bayonne, la Commission taurine et les 5 peñas bayonnaises ont souhaité rendre un hommage tout particulier à un torero qui a marqué l'histoire taurine de Bayonne. Victor Mendes, grand torero des années 80-90 sera l'invité d'honneur d'une grande journée taurine et lyrique le samedi 11 mars, puisque à cet hommage sera associé le ténor navarrais Eduardo Zubikoa qui se produira pour un concert exceptionnel au théâtre de Bayonne à 20 h 30.

Retour sur la carrière du Maestro Victor Mendes qui fut l'un des chouchous de l'Aficion française. En quelques novilladas, le tout jeune Victor est parvenu à conquérir l’Aficion du Sud-Ouest. Alors souvent compagnon de cartel du catalan Richard Milian, tous deux captivent les fiefs aquitains de la novillada : si la technique n’est pas toujours encore au rendez-vous, on retrouve énergie et envie énorme, grand cœur et courage à l’état brut ; ils abandonnent régulièrement les arènes en triomphe, souvent avec les costumes en lambeaux … Ils sont présents à 100% chaque après midi et le public ne s’y trompe pas.

Sacré matador dans la Monumental de Barcelone, Victor aura vite fait de s’imposer dans la tauromachie mondiale. Sa façon si particulière et puissante de poser les bandérilles sera une des bases de sa renommée. Mais, pas que… Toujours prêt à affronter les élevages les plus redoutés, Victor en deviendra vite un des meilleurs spécialistes.

Dans le Sud-ouest, il sera indispensable pendant de longues années dans toutes les Ferias et corridas d’importance. A Bayonne, ses rendez-vous annuels devant les « Fraile » et les « Victorino » feront les beaux jours de Lachepaillet.

Victor, c’est aussi le charme, et il sait en jouer… Beau parleur, le Maestro portugais ne connait pas la barrière linguistique : l’espagnol, le français et même l’anglais sont au point. Il fréquente les tertulias d’après corrida et draine vers les plazas de nouvelles générations d’aficionados. Et d’aficionadas… Les filles en général ne sont pas insensibles à son charme de belluaire, et se font grâce à lui plus présentes que jamais dans les arènes.

Victor Mendes a vraiment durablement marqué la vie taurine bayonnaise. Il sera donc honoré ce samedi 11 mars, à 18h, dans le grand salon de l’Hôtel de Ville.


(communiqué)