• 1

Saint-Sever (11/11/2016 - tarde) : Alfonso Pablo Ortiz, un torero à suivre...

@Philippe Latour
@Philippe Latour
La pluie a cessé et les areneros de Saint Sever ont remis la piste en état. La journée taurine de la Peña Jeune Aficion a pu aller à son terme. Après l’intéressante becerrada du matin , c’est une novillada non piquée, revanche de la finale de Las Ventas, qui est proposée aux aficionados qui ont bravé le froid et l’humidité.


Les novillos de Pilar Poblacion (encaste Santa Coloma) très charpentés avec des tètes adaptées à une non piquée ont eu des comportements divers. Le plus intéressant a été le troisième, honoré d’une vuelta, qui a eu la chance de rencontrer un excellent Alfonso Pablo Ortiz.

Le premier met bien la tête dans le capote de Cristobal Reyes. Il manque de force et dès le début de faena , même s’il vient de loin sur le premier cite, sa charge est courte et il se retourne dès la mi passe. Le torero se fait accrocher à la deuxième série sur une naturelle. Il est marginal et ne conduit pas la charge ce qui accentue les défauts de l’eral. A la sortie de la passe, il s’envoie le toro dessus, ne domine et se fait même accrocher. Il allonge trop une faena qui finit par être brouillonne et décousue. Il tue mal d’une demie très basse.

José Rojo est venu remplacer le dernier des Adame bloqué au Mexique pour des problèmes administratifs. Il se fera déborder à la cape par son eral, alors qu’Alfonso Ortiz réalise un très bon quite. Le novillo, un peu faible, est bien doublé et pris en main par le novillero en début de faena. Mais le garçon est très vert et manque d’officio. Le toro vient bien à droite et à gauche, mais José a du mal à trouver le sitio et est très brouillon. L’eral, non dominé, prend le dessus et bouscule à deux reprises un novillero qui manque de recours. Ce dernier tue de trois quart de lame très en avant après un pinchazo et doit recourir au descabello. Il est difficile d’évaluer dans de telles conditions le novillo.

Alfonso Ortiz avait déjà effectué deux prestations intéressantes à Pontonx et à Bayonne. Il a encore progressé depuis. Il a touché le meilleur eral de l’après-midi. Il le reçoit avec beaucoup d’autorité et d’élégance à la cape. A la muleta, il débute par des passes par le haut et conclue sa première série par deux belles trincheras. Profitant de la classe du novillo, il enchaine des séries données avec temple, élégance et en se croisant. Il intègre au milieu de passes classiques destinées à lidier, des passes d’adorños au fil d’une inspiration très andalouse (d’aucuns diraient Morantiste). La très intéressante faena est un peu longue et le novillo, très sollicité, finit par se décomposer après avoir dangereusement pris le novillero. Le final est, de ce fait, un peu brouillon. Ortiz coupe une oreille après une bonne faena. La seconde a été perdue à cause d’une estocade rapide d’effet mais trop basse. Le novillo est honoré d’une vuelta al ruedo. Le jeune novillero devrait être le torero de base de nombreux cartels en 2017 et il sera intéressant de suivre son évolution.

Francisco de Manuel est le vainqueur des non piqués madrilènes. Le garçon est élégant à la cape. Au contraire de José Rojo, il a lu tous les manuels de tauromachie. Mais il les restitue de façon trop scolaire, sans y mettre de sentiments. Comme le novillo est soso, la faena manque de transmission. C’est bien fait mais c’est aussi extrêmement ennuyeux. Et comme le garçon est pegapase le public, transi par l’humidité et le froid, attend avec impatience la délivrance et ne réagit même pas quand De Manuel s’octroie une vuelta après une mise à mort laborieuse.


Fiche technique :
Arènes de Saint Sever, novillada non piquée de la Semaine Culturelle et Taurine de la Peña Jeune Aficion
Quatre erales de Pilar Poblacion bien présentés, excellent le troisième pour :

Cristobal Reyes : silence
José Rojo : un avis et silence
Alfonso Pablo Ortiz : une oreille
Francisco de Manuel : un avis et vuelta (de sa propre initiative)

Vuelta al ruedo au troisième eral
Président Jean Cazaubon
Pas de pluie, mais froid et humidité pour les 700 personnes (environ) présentes
Alfonso Pablo Ortiz remporte le prix des organisateurs du Sud Ouest, de la Peña Jeune Aficion et celui accordé au meilleur torero « al natural »

Thierry Reboul


Voir le reportage photographique : Philippe Latour