Bayonne (02/09/2016) : Adrien Salenc triomphateur de la novillada nocturne...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
En semi-nocturne, les arènes de Bayonne ont vu se dérouler une novillada entretenue grâce aux novillos de Los Maños qui de gabarits et comportements divers, ont permis de maintenir de l'ntérêt tout au long du spectacle.


Le mayoral de l'élevage fut appelé à saluer après que le prix du triomphateur de la soirée fut remis à Adrien Salenc.

Manolo Vanegas
Le vénézuélien bizarrement est resté en dessous de son premier opposant à la charge noble et douce sur la corne droite. Après un bon début par statuaires et des premières séries aisées de derechazos, les essais de naturelles seront vites avortés. Vanegas va dérouler une faena qui manquera de profondeur tout en restant agréable même si le problème de la corne gauche ne sera pas vraiment réglé. Il plongera une entière en arrière qui fera tomber rapidement le Los Maños et une oreille majoritairement demandée. Ovation nourrie au novillo.
Avec le 4ème grand et bien armé, plus complexe, Manolo Vanegas démontrera bien autre chose. Embajador ira prendre deux lourdes piques avant de se montrer indécis en début de faena. Vanegas va proposer une muleta ferme pour contraindre l'exigeant et compliqué Maños. Côté droit les séries s'enchaîneront avec application que seul un novillero aguerri et rompu aux joutes difficiles pouvait donner sans perdre les papiers. Le vénézuélien optera pour la suite de sa faena pour des séries de naturelles moins dominatrices mais non sans valeur. L'ensemble du trasteo se révèlera sérieux et appliqué. La conclusion aux aciers sera malheureusement médiocre et le succès se limitera à une chaude ovation recueillie au tiers.

Luis David Adame
Une fois encore, le mexicain a plutôt déçu le public du sud-ouest, en restant trop dans la mesure et l'engagement relatif. Le 2ème de l'envoi, vif dès sa sortie se livrera dans le capote décidé du frère de Joselito. Piqué assez lourdement en deux fois, le novillo se laissera embarquer dans un début de faena d'honnête facture. Rapidement pourtant après un passage à gauche brouillon, l'ensemble baissera de ton et plus que le novillo c'est le torero qui nous sembla aller a menos. Silence après demi-épée hémorragique.
Plus encore avec le 5ème magnifique exemplaire, le mexicain n'obtint pas véritablement le desquite malgré un pavillon octroyé. Face à une charge un brin violente, Luis David Adame va toréer trop sur les bordures et ne contraindra pas vraiment le Los Maños qui terminera au bout de cette très longue faena bouche fermée. Le novillo prendra l'ascendant sur le torero qui se désunira au fil de son travail, quasi exclusivement droitier. 3/4 de lame vite concluante reveilleront néanmoins le public qui obtint une oreille protestée au final.

Adrien Salenc
Déclaré triomphateur de la soirée, prix qu'il aurait pu partager avec Manolo Vanegas, le français a demontré aisance et facilité avec le 6ème bis (Chinchoso ayant été renvoyé pour train arrière défaillant). Ce novillo qui était plutôt réservé jusqu'au dernier tiers offrit son quota de passes, ce dont profita l'arlésien. Après avoir rapidement trouvé le rythme de sa faena, Adrien va alterner des deux mains des séries bien menées face à un novillo noble mais un peu fade. Sachant rester posé, il embarquera le public avec lui et après une entière au 2ème essai, coupera une oreille légitime.
Plus difficile avait été le combat au 3ème de la soirée. Après une sortie tonitruante saluée d'une larga et d'une belle séquence de véroniques, Pantalonero ira prendre deux piques spectaculaires. Desarçonnant le piquero à la première, il poussera fort sous la pique de Gabin Rehabi (qui sortira ovationné) à la deuxième. Aux banderilles, Alexis Ducasse sortira bousculé et pietiné après une paire exposée avec l'épaule luxée qui l'obligera à quitter le ruedo. Le novillo sortira avisé de ce second tiers et retors dans la muleta de Salenc. L'épreuve était encore bien compliquée pour un novillero qu ne toréait que sa 8ème piquée. Le Los Maños se montra difficle sur les deux cornes. Salut du torero à l'issue du combat.


Bayonne
novillada de la feria de l'atlantique donnée en nocturne
1/3 d'arène
6 Los Maños (le 6 sera remplacé par un sobrero du même fer)
12 piques
cavalerie Heyral

Manolo Vanegas oreille /saluts
Luis David Adame silence/oreille
Adrien Salenc saluts /oreille

blessure du banderillero Alexis Ducasse (cuadrilla d'A Salenc) -luxation de l'épaule-
prix du triomphateur de la soirée remis à Adrien Salenc
salut du mayoral à l'issue de la novillada

Philippe Latour


Voir le reportage photographique : Philippe Latour