Céret (16/07/2016): Perez Mota, l'oreille du mérite...

  • Imprimer

@Mikael Fortes
@Mikael Fortes
Curro Diaz, lidia bien le premier au capote avant de le conduire vers quatre rencontres sans histoire. Il brinda au public et débuta par doblones allurés.

Le toro exigeant et dangereux possédait toutefois un fond de noblesse permettant au matador de distiller de beaux détails sur la corne droite, l'autre bord étant inexploitable. Courageux, Curro ne céda pas de terrain malgré un toro collant et le regardant beaucoup. Vuelta après une entière tombée au deuxième envoi. Le quatrième s'éteignit rapidement, ce qui empêcha le torero de construire une faena malgré un bon début, où il réussit à cadrer et allonger la charge de son adversaire. Silence après pinchazo et entière tombée.

Ivan Fandiño, dut composer avec un premier opposant freinant sa charge dès l'entame au capote. Il commença la faena au centre du ruedo et donna de beaux gestes sur le piton droit, l'autre corne étant plus compliquée à exploiter. Face à ce toro à la charge courte et désordonnée, Fandiño n'insista pas et il tua d'une entière trasera et descabello. Avec le cinquième (bis), Ivan ne montra que peu d'engagement et ne traça seulement que quelques détails esthétiques sur la corne gauche. il termina par Manoletinas et tua d'une entière en place.

Manuel Jesús Pérez Mota dédia son premier combat au ciel. Lors de celui-ci il démontra beaucoup de courage et d'engagement malgré un opposant chargeant tête a mi-hauteur. Le toro baissa de rythme en milieu de parcours et Perez Motta ne put distiller que quelques détails gauchers. Silence après une mort en plusieurs temps. Le sixième (bis) appartenant à la ganaderia "Miguel Zaballos" au port de tête impressionnant, fut d'une extrême mobilité dans le capote, se retournant à toute vitesse. Engagé au combat, Manuel Jesús, muleta en main réussit à gagner du terrain sur le toro qui s'avisa rapidement et orienté sa charge vers l'homme mais ce dernier ne céda pas terrain et grâce à son courage et son engagement alla tirer les muletazos les plus compliqués. Une oreille lui fut attribué après une entière en place au deuxième essai.

Fiche technique :
Sept toros de la ganaderia "Aurelio Hernando" (Origine Veragua) et un de celle de "Don Miguel Zaballos" (Origine Saltillo). Tous très bien présentés et bien armés. Tous les exemplaires furent relativement mal piqués. Le cinquième fut remplacé par un toro de la même ganaderia et le dernier fut renvoyé au corral pour boiterie et remplacé par un toro portant le fer de Miguel Zaballos. Aucun ne fut brave sous le fer et tous exigeants et compliqués lors du troisième tiers.


Samedi 16 Juillet 2016. 18h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau et chaud.
Durée de la course : 2h35.
Rencontres avec la cavalerie: 18.
Poids des toros : 540, 560, 560, 590, 570, 550 et 560 kgs. (Le poids du toro de reserve ne fut pas communiqué).

A noter :
- Le paséo fut retardé de 10 minutes.
- Curro Diaz effectué sa présentation dans les arènes de Ceret.
- A l'issue du paséo une minute de recueillement fut observée en hommage au victimes des attentats de Nice, en la mémoire de Victor Barrio et d'un membre de l'ADAC récemment disparu.
- Ivan Garcia et Victor Manuel Martin Descalzo saluèrent après avoir banderillé le deuxième toro.
- Le prix au meilleur picador ne fut pas attribué.

Curro Diaz (Vert bouteille et or): Vuelta / Saluts.
Ivan Fandiño (Corail et or): Silence / Saluts.
Manuel Jesús Pérez Mota (Bleu marine et or): Silence après un avis / Une oreille après un avis.


Anthony Pagano

 

Voir le reportage photographique : Mikael Fortes - CorridaFrance.fr