• 1

Eauze (09/07/2016) : Un bon eral de L’Astarac...

@ElTico - archives
@ElTico - archives
Décalée au samedi, Euro oblige, la journée taurine de la féria d’Eauze 2016 a débuté par une novillada non piquée. Au cartel quatre erales de Jean Louis Darré ont été opposés au landais Baptiste Cissé et au mexicain Diego San Roman. Le ganadero gersois avait « panaché » son lot avec deux Astarac et deux Camino de Santiago tous bien présentés dans le type de leur encaste.

Le premier, très costaud, fera illusion au début en mettant bien la tête dans la cape. Il vient bien en début de faena puis devient compliqué, se réserve. Baptiste Cissé s’appliquera dans ses passes mais ne pèsera pas assez sur le novillo. Il toréé son eral dans un terrain où il se garde et réfléchit de plus en plus avant de charger. On retiendra de la faena, une bonne série à droite et deux passes de poitrine. Cissé tue d’une bonne entière en s’engageant.

Le second est un Astarac dans le type de l’encaste Guardiola. Il est noble, vient de loin, a une charge longue et se replace seul. Beaucoup de qualité que le jeune torero Diego San Roman ne saura pas exploiter en totalité. Il manque de métier et a une tauromachie hachée qui ne lui permet pas de se mettre au niveau de son adversaire. Il réussira en fin de faena une bonne série à droite en tirant le bicho vers le bas. Il coupe une oreille après une entière de côté atravesada (sic), l’arrastre est applaudie.

Le troisième est un Camino de Santiago. Il est noble et abanto. Après avoir bien banderillé, Cissé entame sa faena par des séries à droite appliquées mais manquant de lien. Une bonne série, enfin enchainée, avant de passer à gauche où le toro répond moins bien. Retour à droite, où le bicho a encore une bonne charge. Le torero prolonge trop son travail, le toro se décompose et la faena va à menos. Grand coup d’épée porté avec beaucoup d’engagement qui a lui seul justifie l’oreille coupée par l’élève d’Adour Aficion.

Le dernier est un Camino haut et bien présenté. Le toro est faible et sur une chute va s’écarteler. Il sera très handicapé par cet incident. Diego San Roman est obligé de l’économiser, de le toréer par le haut pour éviter qu’il ne tombe. Dommage que la faiblesse du toro enlève de l’intérêt au combat, car le novillero s’applique. Fin de faena, sur un terrain réduit, c’est un protégé de Castella et malheureusement la mise à mort est très laborieuse.


Fiche technique :
Féria d’Eauze 2016 : deux erales de l’Astarac (1 et 2) et deux de Camino de Santiago bien présentés, intéressant le deuxième et noble le troisième pour :

Baptiste Cissé : un avis et salut au tiers, une oreille
Diego San Roman : une oreille, deux avis et salut au tiers

Bonne entrée pour un non piquée matinale
Le prix Nimeño II attribué à Baptiste Cissé, celui du Club Taurin d’Eauze à Diego San Roman et celui des organisateurs du Sud-Ouest est partagé entre les deux toreros.
Le ganadero est appelé à saluer lors de la remise des prix.

Thierry Reboul