• 1

Mauguio (12/06/2016) : Le triomphe de Roman Perez...

@Daniel Chicot
@Daniel Chicot
Ce dimanche 12 juin se déroulait à Mauguio la traditionnelle corrida de la Romeria, organisée cette année par la peña Roman Perez. Pour cette édition, c'est une corrida mixte au fort accent français qui a été proposée.

Face à du bétail des frères Jalabert, le rejoneador Tony Martins et les matadors Uceda Leal, Roman Perez et Cayetano Ortiz.

Tony Martins exécuta une vuelta à l'issue de son combat face à un novillo de Jalabert offrant de bonnes conditions. Le cavalier d'origine portuguaise se montra irrégulier malgré une alegria débordante, et tua d'une épée contraire très basse.

Uceda Leal reçut son premier toro par un bon capoteo tout en temple et en douceur. L'astado ne prit qu'une légère ration de fer, accusant des signes de faiblesse. Face à un animal aux conditions limitées, Uceda livra une prestation correcte sur les deux bords mais qui ne prit jamais son envol. Sur le piton gauche, le toro montra plus de fond, permettant à l'espagnol de servir quelques naturelles de bonne facture. Mort en cinq temps. Silence.
Le cinquième de la tarde ne rencontra la cavalerie qu'à une seule reprise mais pour une ration de fer beaucoup trop appuyée. Au dernier tercio, le bicho se montra sans force, perdant les mains à de nombreuses reprises. Le madrilène tenta de construire une faena, en vain avant de tuer d'un grand coup d'épée. Silence.

Roman Perez montra beaucoup d'envie en réceptionnant le troisième par de puissantes veroniques enchaînant par chicuelinas et revolera. Le Jalabert prit une unique pique, exécutant également une vuelta de campana au cours du tercio. Bonne entame de l'Arlesien par de soigneux doblones avant de servir une série droitière de qualité déclenchant les premiers accords musicaux de la tarde. La suite de son combat fut d'un très bon niveau. Bénéficiant des charges de son très noble opposant, il réalisa, sur les deux bords, de très longues et harmonieuses séries templées, corps relâché, agrémentant le tout par molinettes et redondos. Au moment de vérité il ne laissa pas passer l'occasion de triompher et
logea une entière légèrement tombée d'effet immédiat. Deux oreilles et vuelta au toro.
Belle réception du sixième par veroniques avant de le conduire pour une seule rencontre face au groupe équestre. Le bicho alla se montrer plus compliqué que ses frères. Romain, très appliqué, livra une prestation sérieuse. A base de technique, il réalisa un labeur méritoire, qui connut de bons passages sur les deux bords, faisant culminer sa prestation sur la zurda pour une série de naturelles profondes et léchées. Son travail fut conclu par un grand coup d'épée libérant un mouchoir du palco. Oreille.

Cayetano Ortiz hérita d'un premier adversaire cherchant refuge aux planches dès le premier tercio. Devant cet animal manso, le Bitterois, très volontaire, n'eût aucune option pour pouvoir s'exprimer. Silence.
Le dernier de l'envoi montra de bonnes dispositions dès le capote de réception de Cayetano. A la muleta, le Jalabert confirma les qualités entrevues depuis sa sortie en piste. Le manque de métier du Bitterois se fit sentir au cours de ce combat, éprouvant quelques difficultés à trouver la bonne cadence à adopter face aux charges du bicho. Il donna malgré tout une faena plaisante et variée qui fut parachevée par une entière foudroyante, lui permettant de couper un appendice. Oreille.


Arènes de Mauguio (34)
Dimanche 12 juin à 17h30
6 toros et 1 novillo (rejon) de Jalabert Frères
1/2 arènes
Durée : 2h50

Tony Martins : Vuelta
Uceda Leal : Silence après avis / Silence
Roman Perez : Deux oreilles / Oreille après avis.
Cayetano Ortiz : Silence / Oreille.

Le toro sorti en troisième position de nom "Goyesque" portant le numéro 142, né en juin 2012 fut primé d'une vuelta posthume.
Une minute de silence fut observée à la mémoire d'El Pana.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot