• 1

Madrid (29/05/2016) : Une oreille d'un grand Ibán pour Alberto Aguilar...

@Chele Ortiz
@Chele Ortiz
La dernière semaine "torista" de la "Feria de San Isidro" 2016 s'est ouverte sur une corrida de "Baltasar Ibán" intéressante à différents degrés, notamment grâce au deuxième exemplaire de l'envoi dont la dépouille aurait certainement été primée d'une vuelta al ruedo s'il n'avait baissé légèrement de ton en toute fin de faena.

Face à lui un Alberto Aguilar non moins brave, qui a soutenu avec fermeté les charges exigeantes de l'astado avant de s'engager pour une estocade dont il ressortit miraculeusement indemne, décrochant la première et seule oreille de la tarde. Face au cinquième, haut et sans cou, le madrilène fit ce qu'il put pour aller décrocher un deuxième pavillon synonyme de triomphe, jusqu'à l'accrochage spectaculaire mais sans dommage qui décomposa le toro et finit par l'arrêter complètement.
Iván Vicente se montra très professionnel devant le toro qui ouvrait la course, un exemplaire noble mais manquant de fond qu'il coucha d'une belle entière respectant les canons. Face au compliqué et violent quatrième, il ne baissa jamais les bras et livra une nouvelle prestation sérieuse qui ne porta jamais sur les gradins. Mort d'une entière suivie de plusieurs descabellos.
Víctor Barrio toucha en premier lieu un toro mobile, maniable mais sans classe qu'il coucha en deux fois. Il reçut le dernier de l'envoi, brindé à l'Infante d'une larga de rodillas au tiers, alors que la pluie redoublait d'intensité et que les arènes se vidaient. Le toro, maniable en debut de faena, finit par se défendre sur place par manque de force. Barrio en termine d'un pinchazo et d'une entière dans l'épaule.


Plaza de toros de "Las Ventas", Madrid,
Dimanche 29 mai 2016.
Trois quart d'arène.
Toros de "Baltasar Ibán", bien présentés, sérieux, hétérogènes de comportement. Meilleur l'important deuxième, ovationné fortement à l'arrastre.

Iván Vicente, saluts et silence après deux avis
Alberto Aguilar, oreille et saluts
Víctor Barrio, silence et silence

 

Voir le reportage photographique : Chele Ortiz - CorridaFrance.com 

 

Voir la séquence photographique de la cogida de Alberto Aguilar au cinquième : Chele Ortiz