• 1

Gimeaux (28/05/2016) : Tristan Espigue indulte un becerro des "Héritiers de François André" lors du revivre de "Los Ayudantes"...

@ElTico
@ElTico
Ce samedi 28 mai, les Arènes "Francis Espejo" de Gimeaux accueillaient une Fiesta Campera organisée par le Club Taurin "Los Ayudantes", dans le cadre de la première journée "Le revivre". Belle initiative de ce jeune club arlésien, couronnée par l'indulto du dernier exemplaire des "Héritiers de François André" lors d'un festival rendu intéressant par le jeu qu'a offert le bétail en provenance du Mas de l'Île et la présence en piste de trois générations de toreros arlésiens.


"Diamante Negro" ouvrait le spectacle face à un astado charpenté, encasté et plutôt compliqué. Digne et combatif bien que poussé dans ses derniers retranchements, le matador retiré en terminait de plusieurs rations de fer et saluait une belle ovation.
Mehdi Savalli banderillait avec brio un novillo mobile qu'il avait accueilli avec beaucoup d'assurance capote en main. La suite résultait plus accrochée à la muleta, le "François André" rechignant quelque peu à humilier. Une entière "sin puntilla" voyait la première oreille décernée par un palco exclusivement féminin.
"El Azabache" touchait un becerro brave et mobile qui s'était employé avec bravoure sous le fer, en l'occurence une puya de tienta à la charge de Gabin Rehabi. Belle prestation de l'élève de l'Ecole Taurine d'Arles, par malchance conclue de plusieurs envois aux aciers. Ce qui ne l'empêchait pas de récolter au passage une oreille de son adversaire, dont la dépouille était primée d'une vuelta al ruedo.
Le meilleur restait à venir avec ce becerro portant le n°1 que le sorteo avait attribué au jeune Tristan Espigue, lui aussi pensionnaire de l'Ecole Taurine locale. Un exemplaire qui s'élancera avec beaucoup d'alegria et de loin vers le groupe équestre à plusieurs reprises, avant de répêter inlassablement de longues charges dans la muleta du jeune arlésien. Au terme d'une faena d'un bon niveau technique, avec quelques passages relâchés impactant favorablement les tendidos, Tristan Espigue s'en allait changer son ayuda pour l'épée de mort lorsque retentirent les premiers "indulto". Quelques séries de plus pour apporter la preuve définitive des qualités du becerro et le mouchoir orange s'affichait à la Tribune Présidentielle.
Frédéric Lautier, propriétaire de la ganaderia des "Héritiers de François André" pouvait effectuer sa deuxième vuelta en une même demi-heure, cette fois-ci aux côtés de Tristan Espigue, tandis que son becerro regagnait le char qui l'amènerait bientôt retrouver ses près des contreforts des Alpilles.

Gimeaux - samedi 28 mai 2016
Fiesta Campera du Revivre, de "Los Ayudantes".
2/3 d'arène
4 novillos et becerros des "Héritiers de François André", encastés et donnant du jeu, meilleurs les 3ème (n°5 - primé d'une vuelta al ruedo) et 4ème (n°1 - grâcié) pour :

"Diamante Negro" : Saluts
Mehdi Savalli : Oreille
"El Azabache" : Oreille
Tristan Espigue : Deux oreilles et la queue symboliques.


Laurent Deloye ElTico


Voir le reportage photographique : ElTico