Vic-Fezensac (14/05/2016) : Deux oreilles pour apéritif...

  • Imprimer

@Isabelle Dupin
@Isabelle Dupin
Cornes vicoises, gabarits imposants notamment ceux d'origine Pedrazas, le fer sur le flanc gauche, les toros de Baltasar Iban inauguraient le cycle Pentecote à Vic.

Bêtement blessé lors d'une partie de paddle, Rafelillo est tombé du cartel remplacé par Curro Diaz peu habitué à fréquenter de tels lieux et qui faisait sa présentation, ainsi que Juan Del Alamo. Bien que menaçant, le temps resta au sec.

Curro Diaz
Bizco mais très, très armé Rabosillo foulait en premier le sable gersois. Après une prudente réception au capote, Curro Diaz laissait la lidia à Oscar Castellanos. 1er puyazo en arrière, le 2ème aussi et le coup de tête de l'Iban n'est pas réglé. Faena droitière poussée sur les bordures par l'imposante armure. Timide essai à gauche, le tout avec une charge heurtée du toro délivrant un hachazo permanent. Un coup d'épée un poil tombé mais fulminant permettra au torero de saluer aux tablas.
Le 4ème Fusilito n'est pas très beau. Il serre de près Curro Diaz au capote contraint de tout lâcher pour éviter le coup de corne. Manso con poder sous les piques bien données de Curro Sanchez. L'Iban va perdre un sabot aux palos et son comportement en début de faena incite le linarense a rester fort prudent. A deux doigts de tout lâcher après les premières séries de derchazos, Curro Diaz prend la main gauche pour ses meilleures passes de l'après-midi, bien qu'escamotées dans leur premier temps. Une dernière série à droite ou le toro semble mieux charger que sur les séries initiales. Une épée foudroyante fera tomber l'oreille majoritairement demandé par le public.

Morenito de Aranda
Le deuxième, un burraco fort lourd et au gabarit en rondeur sera réservé dans la cape. Soignant la lidia, Morenito laissera s'exprimer la puissance du toro mais sans réelle bravoure sous la pique trop administrée dans l'épaule de Francisco Jose Quinta. Dès les banderilles, l'Iban baisse de ton. Il le confirme dans la faena dans les séries droitières (corne gauche quasi impossible) cabéceant sans fin et mettant beaucoup de temps avant de s'élancer dans la muleta. Final longuet en 4 temps plus un descabello - Silence-
Le 5ème est typé Pedraza. Il sera bien fixé par la cape de Morenito malgré une tendance à chercher les planches. Pourtant il va lui échapper au moment des piques pour aller à la rencontre du palo d'Hector Piña qui sera administrée en arrière. Les deux autres contacts avec la cavalerie seront donnés le toro partant de loin mais sans être très appuyés. Cela justifiait-il cette surprenante dernière pique donnée au regaton? Salut de Miguel Martin aux banderilles pour deux belles paires. Superbe entame par 4 derechazos plus le pecho, on croit être parti pour de bons moments mais malheureusement le Baltasar baisse de suite de ton et restera très en dessous des intentions du torero. L'entière basse immédiatement concluante déclenchera une pétition qui sera à quelques mouchoirs près majoritaire selon le président et fera tomber un pavillon. Quelques protestations après le tour de piste.

Juan del Alamo
Grand et armé large le 3ème de l'après-midi est reservé dans la cape de Juan, l'avertissant à plusieurs reprises. Trois gros et rudes contacts avec Paco Maria en s'élançant de loin finiront d'enlever l'envie de charger à l'animal. Après brindis à Yann Bridonneau un des torileros des arènes, le salmantin ne pourra faire grand chose face à un toro arrêté. Demie trasera au 3ème essai, descabello - Silence -
Ovationné à sa sortie, le dernier de l'envoi (autre exemplaire typé Pedraza) sera reçu en véroniques vibrantes. Très belle prestation d'Oscar Bernal (qui devra saluer) lors de trois piques prises de loin (la 2ème en traversant l'arène). La dernière était elle de trop? Le toro sembla accuser le coup aux banderilles et après le brindis au public et la première passe de muleta, il s'abîme un sabot et commence à chercher avec insistance les planches. Face à un animal diminué, difficile de se mettre en valeur dans une faena un peu longue et mal conclue. Silence

VIC FEZENSAC
2/3 d'entrée
6 Baltasar Iban
17 piques ou contacts
Cavalerie Bonijol

Curro Diaz : saluts -oreille
Morenito de Aranda : silence-oreille
Juan del Alamo : silence-silence

Philippe Latour


Voir le reportage photographique : Isabelle Dupin