Jerez de la Frontera (07/05/2016) : Retour gagnant de Jose Tomas...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Revente discrète mais bien présente, quelques antis vociférants mais peu nombreux, une arène qui se remplit tôt, bref un jour de grande expectacion à Jerez : Jose Tomas torée !

En ce jour de retour au pays dans les chiqueros attendent 6 Nuñez del Cuvillo.
C'est sous l'oeil averti de Juan Carlos accompagnée de l'infante Elena que sous un ciel menaçant le paseo s'ebroue.
Bien entendu les andalous sont chaleureux et enthousiastes ce qui explique un grand nombre de trophées. Bien sûr les Nuñez del Cuvillo étaient calibrés (sans scandale) pour l'événement et ne montrèrent leur qualité qu'au dernier tiers. Mais faut il pour autant bouder son plaisir?
Pourtant on frôle le drame d'entrée avec JJ Padilla pris aux banderilles, qui alla faire un tour groggy à l'infirmerie avant de reprendre les débats. Cela expliquera sûrement la faena courte et décousue bien conclue. Saluts.

Les palmas por bulerias d'accueil pour Jose Tomas seront le prélude d'un superbe moment de tauromachie. Après les chicuelinas serrées du départ le quite par gaoneras déclenchera le délire qui ne s'éteindra plus jusqu'au coup d'épée final. La faena essentiellement gauchère sera une succession de séries templées données avec grande douceur et domination, le tout dans quelques m2 seulement. Final par le haut sans bouger ni rectifier la moindre position. Estoconazo. Deux oreilles et la queue. Vuelta superfétatoire pour le toro.

Après un accueil brouillon JM Manzanares prendra la mesure de son adversaire dans un quite par chicuelinas de belle facture. La faena sera agréable et allurée marque de fabrique maison. Deux oreilles après recibir foudroyant.

Avec sa larga initiale Padilla annonçait la couleur. Le démarrage de faena genoux en terre pour une très longue série de derechazos exposés mit l'arène en fusion. Le reste sera plus irrégulier entre séries sérieuses et moments de tremendisme. L'entiere en arrière concluante emporta toro et public pour l'octroi de deux pavillons.

Le 5 était brusque et décochait un coup de tête gênant en fin de de passe. Tomas va mettre quelques séries avant de régler la charge. Une très belle série de naturelles dans le terrain du toro sera le sommet de la faena. Le Nuñez se fige et passe après passe Jose Tomas démontre son pouvoir avant de conclure d'une belle entière. Oreille.

La pluie tombe le dernier Nuñez est de moindre son... Manzanares tentera mais en vain de maintenir l'intérêt dans un travail décroissant d'intensité. Silence après mort laborieuse.

Tout se terminera dans l'allégresse générale tout le Monde y compris le mayoral sortant sur les épaules.

Jerez de la Frontera
Cartel de no hay billetes .
6 Nuñez del Cuvillo
Vuelta pour le 2ème.
JJ Padilla saluts/2 oreilles
J Tomas 2 oreilles et la queue / Oreille
JM Manzanares 2 oreilles/Silence

Philippe Latour