• 1

Mimizan (05/05/2016) : Baptiste Cissé a hombros...

@Roland Costedoat
@Roland Costedoat
Pour la quatrième année, le club taurin de Mimizan organise sa journée de l’Aficion. Ce qui était une matinée taurine est devenue cette année une vraie journée avec la prestation de l’Ecole taurine Adour Aficion le matin, et une novillada non piquée l’après-midi.

Adrien Salenc toréait ce jour, sa dernière sin caballos, avant de monter en division supérieure à Captieux. Les aficionados, qui avaient bravé les premières chaleurs, et oui elles ont fini par arriver, se sont retirés satisfaits. Les quatre erales (deux Alma Serena, deux de l’Astarac), bien présentés, ont donné beaucoup de jeu avec une mention particulière au premier des Frères Bats et aux deux Guardiola de Jean Louis Darré. Face à eux, Baptiste Cissé a triomphé au quatrième, s’accordant à gusto avec un eral très noble. Adrien a réalisé une bonne fin de faena face au très encasté troisième.

Le premier Alma Serena permet aux deux toreros d’alterner avec succès à la cape. Le novillo a une très bonne corne droite qu’exploite avec efficacité Adrien Salenc. Un peu électrique au début, il se pose et les séries suivantes sont de bonne facture. A gauche, le toro est moins clair ce qui incite le torero à reprendre la main droite pour finir sa faena. Après un pinchazo et une estocade basse, rapide d’effet, le torero fait une vuelta.

Le second Alma Serena, bien présenté lui aussi, sera le novillo le plus compliqué de l’après-midi. Il se retourne vite et envoie un coup de tête en fin de passes. Avec intelligence, Baptiste Cissé oblige le toro en le toréant par le bas et en exploitant la meilleure corne (la gauche). Il réalise une faena appliquée et efficace qui lui permet de dominer l’Alma Serena. Dommage que la mise à mort ne soit pas à la hauteur de la faena, le torero devra se contenter de saluer au tiers.

Très typé Guardiola, le troisième met bien la tête dès les premières passes de cape. L’eral est encasté, vient de loin et fort. Adrien Salenc flotte un peu en début de faena puis trouve le sitio et exploite mieux la très bonne corne gauche. Le torero va à mas et finit très bien sa faena. Il coupe une oreille méritée. L’arrastre est applaudie.

Le quatrième, plus léger, est abanto. Fixé, il répond bien à droite et à gauche. Après un bon tercio de banderilles, Baptiste Cissé va très vite s’accorder avec cet eral noble mais pas naïf. Le landais trouve la distance, la hauteur et le rythme. La faena, une des meilleures que je lui ai vue faire, alterne élégance et domination. Très relâché, le torero prend manifestement un grand plaisir à toréer et le transmet au public. Il tue d’une demie en place et très efficace et coupe deux oreilles largement méritées. Le mouchoir bleu est sorti, je l’aurai plutôt sorti au troisième, mais ne faisons pas la fine bouche. Jean Louis Darré est invité à accompagner le torero dans sa vuelta.

Sortie en triomphe de l’élève d’Adour Aficion, salut des deux ganaderos, ainsi se termine une journée de l’Aficion qui aurait méritée, aux vues de l’investissement des organisateurs et du résultat artistique, un plus grand succès populaires.

 

Fiche technique : Arènes de Mimizan, novillada non piquée de la journée de l’Aficion
Deux erales d’Alma Serena (1 et 2) et deux de l’Astarac (3 et 4) pour :

Adrien Salenc pour sa dernière non piquée: vuelta, un avis et oreille
Baptiste Cissé : salut, deux oreilles

Présidente : Nathalie Garcia
Vuelta du quatrième novillo
Salut des deux ganaderos, Jean Louis Darré est invité par Baptiste Cissé à partager sa vuelta au quatrième
Sortie en triomphe de Baptiste Cissé, vainqueur du prix mis en compétition entre les deux toreros
Température enfin estivale

Thierry Reboul


Voir le reportage photographique : Roland Costedoat