Gimeaux (06/03/2016) : Triomphe de Tibo Garcia et Rafael de Lucas...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
C'est à la monumental de Gimeaux, qui affichait complet, que se déroulait en ce dimanche après-midi le traditionnel festival d'ouverture de temporada du club taurin "Lou Fourmigo".

A l'affiche, face à trois novillos de Pages Mailhan et deux des héritiers de François André, Frascuelo, Morenito de Nimes, Javier Sanchez Vara, Tibo Garcia et Rafael De Lucas.

Frascuelo, gêné par le vent, lidia par fuera un Pages Mailhan qui se retournait court dans le capote de salida et qui alla rencontrer le groupe équestre pour deux piques sans vraiment pousser. Face à un astado manquant de force et de fond, il eût du mal à construire sa faena malgré quelques derechazos isolés de bonne facture. A gauche, il ne put rien tirer d'un bicho gardant la tête haute lors des échanges dans le leurre. Mort en plusieurs temps. Ovation avec salut

Morenito de Nîmes lidia également son novillo de Pages Mailhan par fuera jusqu'au centre du ruedo rematant par demie. Le bicho rencontra le lancier sur trois piques avant que le nimois n'entame sa faena par doblones. Face à un novillo maniable sur les deux bords, le tout jeune retraité du traje de luces livra une prestation appliquée mais brouillonne dont les meilleurs moments furent deux tandas données sur le côté gauche. Il conclut son labeur par une demie épée delantera suffisante à faire vaciller l'astado. Oreille.

Sanchez Vara hérita, quant à lui, d'un joli novillo cardeno claro des héritiers de François André qui prit deux piques avec allant et poussant sous le fer. Sanchez Vara posa ensuite les palos avec alegria et pouvoir, se permettant de poser la dernière paire al violin. Au dernier tercio, devant cet animal restant court dans la muleta et ayant une fâcheuse tendance à garder la tête haute lors des échanges, le natif de Guadalajara livra une faena bien construite et rythmée. Laissant la muleta devant lui, sans trop l'avancer, il réussit à tirer de valeureuses séries essentiellement sur la corne droite. Sur le piton opposé, moins propice au toreo, il parvint au forceps à lui extirper quelques naturelles. Mort en quatre temps. Oreille

Tibo Garcia eut également à faire à un utrero de François André. Au cours du tercio de varas, le novillo reçut trois rations de fer avant de voir Rafael De Lucas réaliser un quite enlevé et serré par tafalleras. Le protégé de Serge Almeras fut mis à l'épreuve lors du dernier tercio. Dès les premiers échanges de muleta, l'astado montra des complications diverses, entre genio et violence.Le tarasconnais très volontaire réalisa un trasteo méritoire où les meilleurs moments furent imprimés sur le rive droite. Il paracheva son combat pour une entière d'effet fulgurant qui fit tomber deux oreilles du palco.

Rafael De Lucas, fils du banderillero Fermin Gonzalez, toucha un Pages Mailhan qui reçut une unique ration de fer. A la muleta, face à cet eral noble, il mit du temps à trouver la bonne distance. Une fois ces réglages effectués, il put profiter des belles qualités de son opposant notamment sur la corne gauche pour éditer des séries de naturelles de très bon gout, portant sur le public. Il tua d'une entière trasera suivi d'un grand coup de verdugo. Deux oreilles.

Monumental de Gimeaux (13)
Dimanche 6 mars à 15h30
Lleno
Temps mitigé avec vent gênant la lidia

Frascuelo : Ovation avec Salut
Morenito de Nîmes : Oreille
Sanchez Vara : Oreille
Tibo Garcia : Deux oreilles
Rafael De Lucas : Deux oreilles

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico