• 1

L'Espace Jose Tomas inauguré

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Dans la rue, la foule des aficionados s'était pressée face au Musée des Cultures Taurines de Nîmes. Après avoir visionné sur écran géant la cérémonie d'Iinauguration du nouvel Espace Jose Tomas, en présence du torero de Galapagar en personne, chacun d'entre eux espérait secrètement pouvoir apercevoir l'espace d'une seconde peut-être, le Maestro à sa sortie.

Leur attente a été récompensée et le résultat a certainement dépassé toutes leurs espérances. Car une fois au milieu de ses admirateurs, le torero s'est très simplement plié à toutes les sollicitations, effectuant à pied au milieu de la cohue des téléphones portables et autres tablettes tactiles, les quelques dizaines de mètres qui le séparaient alors du parvis des arènes où un apéritif était offert par la municipalité à la population.

Et durant de longues minutes, l'homme qui a mis Nîmes à ses pieds un dimanche matin de septembre dernier, a posé le masque et laissé éclater son plaisir de rencontrer ce public qui l'a fait Roi. 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Une fois la plaque de cuivre dévoilée à l'entrée de la salle dans laquelle trônent les pièces exceptionnelles retraçant cette matinée fabuleuse, une fois le discours de bienvenue de Mr Jean-Paul Fournier terminé, le Maestro a pris la parole pendant quelques minutes. Au fil d'un petit texte qu'il avait préparé pour l'occasion, il confiait l'atmosphère spéciale qui l'avait accompagné les heures d'avant cette matinée pour l'Histoire. Cette sensation qu'il avait eu en arrivant aux arènes, qu'il était ici comme "à la maison". Et de rajouter la fierté qui était désormais la sienne de posséder en cet Espace Jose Tomas, "une petite maison à Nîmes". 

 

Laurent Deloye ElTico