• 1

Fritero : la dernière vuelta...

Photo : ElTico
Photo : ElTico
André Floutié, dit Fritero en raison de la baraque à frite qu'il avait tenu un temps, est né le 14 janvier 1953 à Nîmes, dans un milieu équestre. Son père faisait le commerce des chevaux et était ami avec Loulou Heyral, empresa de caballos de l'amphithéâtre Nîmois et père de Philippe. C'est d'ailleurs Loulou qui le formera et en fera un picador après l'avoir employé comme monosabio dans sa cavalerie.

Sa première prestation en public a lieu le 13 août 1978 dans les arènes de Pérols, à l'occasion d'un festival. Par la suite, il intégrera les cuadrillas de pratiquement tous les matadors français : Nimeno II ; Patrick Varin ; Curro Caro , pour ne citer que les plus anciens, avant Denis Loré qu'il suivra depuis ses débuts. Fritero est d'ailleurs le premier picador français à avoir pîqué dans les arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville lorsqu'il actuait dans la cuadrilla du Nîmois, alors novillero.

Son talent fut également reconnu outre-Pyrénées puisqu'il officia aux côtés des Matadors Eduardo Davila Miura ; Cristina Sanchez, mais aussi El Juli et José Ortega Cano.

Un parcours personnel chaotique et quelques ennuis de santé l'avaient tenu un temps éloigné des ruedos ces dernières années et « La frite » tenait à ce que l'on sache qu'il était toujours en activité, même si on voyait moins dans les arènes, sa silhouette caractéristique et son éternelle cigarette au bec.

Fritero est décédé le week-end dernier, en pleine Feria de Pentecôte, à l'âge de 60 ans. Ses obsèques se dérouleront au Grand Temple de Nîmes à 15 :15 ce jeudi 23 mai. Après la cérémonie, Fritero effectuera sa dernière vuelta dans les arènes, avant son inhumation au cimetière de Redessan (30).

CorridaFrance adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Laurent Deloye ElTico