Istres (20/06/2014 - matinale) : Carlos Ochoa et un très bon lot de "La Paluna"...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
L'élève de l'Ecole Taurine de Madrid Carlos Ochoa, a dominé de la tête et des épaules cette classe pratique de la Feria d'Istres 2015, coupant un total de trois oreilles à d'excellents novillos de "La Paluna", dont un exemplaire portant le n°59, a été primé d'une vuelta al rudo posthume.

Nos deux représentants Tomas Ubeda et Vincent Perez n'ont pas démérité, obtenant chacun une oreille de leur premier opposant. Mais le niveau actuel du protégé du Maestro "El Bote", présent ce matin à Istres, rendait toute comparaison impossible...

Laurent Deloye ElTico


Voir la chronique d'Anthony Pagano 

Carlos Ochoa salua le premier par de belles véroniques. Il brinda au public et le novillo dévoila rapidement noblesse et mobilité dans le leurre. Carlos réussit à faire ressortir la douce charge du novillo, celui ci répondant à chaque cite et répétant. Le madrilène fut bon technicien mais manqua de pouvoir sur la distance pour tirer meilleur profit de son opposant - qui aurait put se révéler bien meilleur - et se laissa déborder par moment. Il coupa une oreille après entière en place verticale. Il attendit le quatrième à porta gayola et enchaina avec de belles véroniques. Il dédia sa faena à Bernard Marsella et commença par doblones. Carlos dut composer avec un opposant fuyard en début de faena mais, après correction, il sut profiter une nouvelle fois de la noblesse et la répétition du novillo. Le jeune torero fut volontaire et déterminé, mais le novillo baissant de rythme, il termina par manoletinas serrées et tua d'une épée en place basse. Deux oreilles.

Thomas Ubeda donna en premier lieu de bons détails capote en mains et fut ovationné après avoir banderillé son novillo. Il débuta sa faena genoux en terre puis par séries droitières, le coté gauche plus compliqué. Thomas montra beaucoup d'envie mais ne réussit pas à s'adapter totalement à son novillo, doté d'une charge noble mais cherchant quelque peu refuge aux planches. Il coupa une oreille après entière en avant. Il banderilla également avec brio le cinquième exemplaire de la matinée. Après un début assis sur le marche pied, le novillo posa des problème au Nîmois qui, gêné par le vent, réussit tout de même à donner de bons passages ambidextres , toujours avec envie et détermination. Il termina par une série à genoux et salua après une mort en plusieurs temps.

Vincent Perez salua le troisième par une larga de rodillas suivies de jolies véroniques. Il entama son trasteo par cambio et statuaires au centre de la piste. Le novillo à la charge douce et noble permit à l'Arlésien de s'illustrer muleta en main. Il allongea la charge du novillo qui répétait avec envie dans le leurre. La faena fut principalement droitière. Vincent fut technique et volontaire bien que débordé par moments. Il coupa une oreille après entière en place au deuxième envoi. le sixième novillo fut celui qui montra le plus de puissance et de présence dans le ruedo. Après une porta gayola et un brindis au public, le jeune novillero ne trouva pas la solution pour s'imposer de ce novillo exigeant malgré courage et détermination. Ovation après pinchazo et entière tombée.

Fiche technique :
Six novillos de la ganaderia "La Paluna" propriété de la famille Fare, bien présentés et développant noblesse et transmission dans la muleta. Meilleur le quatrième, primé d'un vuelta al ruedo posthume.

Samedi 20 Juin 2015. 11h00.
Entrée : 1/5 d'arène.
Temps : Ensoleillé avec vent violent.
Durée de la course : 2h15.

A noter :
- Le quatrième novillo, portant le numéro 59 fut primé d'une vuelta al ruedo posthume.
- Carlos Ochoa fut déclaré trimphateur de la course, et remporta le prix des jeunes aficionados Istréens, des aréneros et une muleta offerte par l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard.
- Thomas Ubeda fut déclaré meilleur banderillero.
- Le prix de la meilleure estocade fut décerné à Vincent Perez.
- Le ganadero fut ovationné à l'issue de la course.
- Carlos Ochoa est sorti en triomphe.


Carlos Ochoa : 1 Oreille / 2 Oreilles.
Thomas Ubeda : 1 Oreille / Saluts.
Vincent Perez: 1 Oreille / Ovation.

 

Voir le reportage photographique : ElTico