Istres (19/06/2015) : l'unique oreille pour Juan Bautista...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
Cette édition 2015 de la Feria d'Istres s'est ouverte, une fois n'est pas coutume, sur une corrida longuette et décevante...

Une déception multifactorielle : un vent gênant car soufflant en rafales aux plus mauvais moments ; un lot de "Victorino Martin" compliqué en général, bien que plusieurs exemplaires "permettaient" ; un sorteo qui n'a pas avantagé Juan Bautista... Ivan Fandiño quant à lui, n'en finit pas de ne pas en finir avec sa déception madrilène... Le Basque n'est plus que l'ombre du torero qui nous avait subjugué ces dernières années au point... de remplir Las Ventas pour les Rameaux. La suite on la connaît. Nul ne contestera que le lot que toucha Fandiño pour cette corrida d'ouverture, présentait les difficultés habituelles de la maison. Pour autant, le matador ne sembla jamais en mesure de prendre la situation en main, malgré quelques passages avantageux qui ne restèrent qu'anecdotiques... Rajoutés à ceci, quelques réactions peu amènes à l'adresse de sa cuadrilla, des oeillades et des grimaces incompréhensibles en direction de son apoderado... Le Ivan Fandiño version 2015 est pour moi, et plus que jamais, une énigme...
Juan Bautista a touché un premier quasi-impossible, puis fit un gros effort mal récompensé à cause d'une épée tombée, face au troisième. Enfin, il ne laissa pas passer l'occasion de se distinguer face au cinquième, qui permit à Paco Maria de remporter le 2ème Prix "Jacques Monnier", mais ne dura pas lors de la faena de muleta conclue sur un recibir.

Laurent Deloye ElTico

 

La chronique d'Anthony Pagano :

Juan Bautista dut composer avec un premier adversaire collant dès la première prise de contact. Après deux piques sans histoire, Jean-Baptiste, malgré sa grande technique et sa détermination, ne réussit pas à tirer partie d'un toro dangereux, à la charge courte et se retournant rapidement. Silence après une mort en plusieurs temps. L'Arlésien dédia son deuxième combat au public et débuta par de beaux doblones. Il s'adapta rapidement à son opposant et put donner de beaux détails isolés, notamment par naturelles avec la main droite. Juan Bautista fut au dessus du toro tout au long de la faena et il le tua d'une demie lame tombée. Saluts. Face au cinquième, qui reçut trois piques (les deux dernières en partant de loin et l'ultime au regaton), le matador Arlésien donna le meilleur de la tarde. Il put profiter de la bonne charge du toro jusqu'en milieu de parcours pour donner de belles séries, avant de voir le bicho s'éteindre. Il coupa une oreille après 2/3 de lame à recibir.

Ivan Fandiño offrit en premier lieu de beaux détails à la cape et dédia le deuxième toro de l'après midi au public. Malgré un toro juste de force et un vent gênant, le Basque donna de beaux détails muleta en main ; hélas, le toro ternit le trasteo de par son comportement. Saluts après une mort en plusieurs temps. Il accueillit le quatrième par deux largas de rodillas avant de se retrouver face un toro doté d'une charge courte et le collant sans cesse. Il n'y eut de faena qu'une bonne série sur la corne droite. Silence. Le dernier toro, égal à ses congénères, manqua de force et de charge. Quelques détails sur la corne gauche et silence après une mort en trois temps.

Anthony Pagano

 

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Victorino Martin", correctement présentés et armés pour la categorie de l'arène. Le lot fut globalement décevant.

Vendredi 19 Juin 2015. 18h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau avec vent violent.
Durée de la course : 2h30.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol : 12.
Poids des toros : 557, 589, 539, 500, 500 et 515.

A noter :
-Jérémy Banti officiait en tant que sobresaliente.
- Ivan Fandiño se présentait dans les arènes d'Istres.
- Morenito d'Arles à salué après avoir banderillé le cinquième toro.
- Le deuxième trophée souvenir "Jacques Monnier" fut remis à Francisco Maria, de la cuadrilla de Juan Bautista pour le tiers de pique au cinquième toro.

Juan Bautista (Violet et or) : Silence / Saluts après 1 avis / 1 Oreille.
Ivan Fandiño (Turquoise et or) : Saluts après 1 avis / Silence / Silence.

 


Voir le reportage photographique : ElTico