Nîmes (24/05/2015 - matinale) : A Nîmes et nulle part ailleurs... Enrique Ponce ouvre la Porte des Consuls...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
Au moment où Enrique Ponce levait son épée pour estoquer son quatrième toro, on en était à se dire que cette matinale avait une nouvelle fois des relents de rendez-vous manqué...

Toujours le vent... Encore les toros. Mais à cet instant une voix puissante s'éleva du premier boudin sur un air du Bel Canto. "Nessum Dorma" gravit les tendidos jusqu'au ciel des arènes alors que l'estocade foudroyante envoyait le Juan Pedro Domecq rouler dans le sable. Deux oreilles pour le Maestro de Chiva, triomphe partagé avec son ami Ténor auquel il avait brindé le combat de son troisième, de Domingo Hernandez. A Nîmes et nulle part ailleurs vous dis-je. Et c'est pour ça qu'on aime... Ou pas; d'ailleurs. S'en suivit un moment de confusion "à la Nîmoise", le torero indiquant qu'il souhaitait offrir le premier sobrero, le Président offrant pour sa part la Vuelta al ruedo à la dépouille... Vous connaissez certainement la suite. Deux nouvelles oreilles au compliqué Juan Pedro sorti en septième position à l'issue d'une faena brindée à Simon Casas, servie sous la Présidence aux accords de "L'Hymne à l'Amour" magnifiquement interprêté par l'Orchestre Chicuelo II. Et Enrique Ponce ne pouvait que sortir par cette grande porte des Consuls, ouverte pour la cinquième fois en vingt cinq ans de carrière, et que rien décidément ne pouvait verrouiller ce matin... Un nouveau grand moment d'émotion à graver sur les tablettes de l'Histoire de la Tauromachie Nîmoise, déjà si fournie...
Et que se serait-il passé si le vent n'avait pas perturbé la faena au troisième de l'envoi, un très bon Victoriano del Rio auquel le Valencian avait offert un début de faena de très haut niveau ?
Par la suite, un cruel échec aux aciers avait fait oublier ces instants de grâce vécus dix minutes auparavant... L'Histoire ne le dira pas...
Pablo Hermoso de Mendoza s'en est quant à lui reparti des arènes à pieds avec tout de même deux oreilles dans son escarcelle, ne voulant certainement pas s'immiscer dans cet instant de ferveur générale, unissant une arène et un torero d'époque...

Laurent Deloye ElTico

 

La chronique d'Anthony Pagano :

Pablo Hermoso de Mendoza ouvrit la course sur Napoleon et il connecta trés rapidement avec le public. Il posa deux rejons de castigo sur sa monture, en templant la charge du toro. Ensuite il maîtrisa parfaitement la faena avec rythme et alegria. Il effectua de bons quiebros et termina sur Pirata  avec la pose de banderilles courtes. Deux oreilles après une demie-lame foudroyante. Son deuxième adversaire manquait de rythme et de transmission, Pablo réussit à tirer le meilleur du toro sur quelques banderilles mais il perdit tout espoir de trophée après une mort compliquée.

Enrique Ponce fêtait aujourd’hui ses 25 ans d'alternative . Il donna de beaux détails à la cape avant de débuter sa première faena par doblones. Il dut composer avec un toro dépourvu de noblesse. Enrique fit l'effort et, grâce à une technique sans faille, réussit à améliorer le toro et allonger sa charge pour donner des muletazos de qualité  et au final faire oublier ses défauts. Il fit preuve de toreria et d'élégance et tua d'une entière en place. Vuelta après pétition d'oreille.
Il salua le troisième par véroniques genou à terre. Il effectua un quite par chicuelinas et brinda au public. Il s'entendit trés rapidement avec son toro et donna des muletazos longs et profonds emprunts de maestria. Faena principalement droitière mais en insistant à gauche Enrique put donner de bons détails. C'est sur la corne droite qu'il donna le meilleur avec lenteur et douceur. Le toro manqua de transmission mais fut doté d'un fond de noblesse le rendant intéressant. Sans un trop important nombre de coups de descabello une oreille était acquise.
Le Domingo Hernandez sorti en cinquième position renversa le cheval de piques lors de la première rencontre prise avec légère bravoure. Lors du troisième tiers le toro fut rapidement arrêté laissant le valencian sans options.
Il brinda son quatrième combat au public et débuta par doblones très allurés. Il enchaina rapidement les séries avec harmonie et toreria. La faena manqua globalement de transmission mais Enrique la ponctua de très beaux gestes. Lors de la mise à mort un tenor chanta, accompagnant une entière en place et une mort rapide. Deux oreilles. Enrique Ponce offrit le sobrero. Il dédia ce cinquième combat à Simon Casas et après une série de cadrage il donna une bonne faena dans les mêmes canons que les précédentes accompagné par "l'hymne à l'amour". Enrique fut une nouvelle fois au dessus d'un toro sans éclats. Deux oreilles après entière en place. Il fut porté en triomphe jusqu'à la porte de son hôtel.

Anthony Pagano

 

Fiche technique :

Deux toros de la ganaderia "Bohorquez" (1 et 4)  pour Pablo Hermoso de Mendoza.

Cinq toros de: "Alcurrucen" (2), Victoriano del Rio (3), Domingo Hernandez (5) et Juan Pedro Domecq (6 et 7). Bien présentés et armés.


Dimanche 24 Mai 2015 11h30.

Entrée : Plein.

Temps : Beau avec léger vent.

Durée de la course : 2h50.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 10.

Poids des toros : 515, 506, 490, 520, 522, 501 et 554 kgs.

A noter :

- Jeremy Banti officiait en tant que sobresaliente.

- Après le paseo Enrique Ponce reçut un hommage en piste.

- Pablo Hermoso de Mendoza est sorti en triomphe par la porte des cuadrillas et Enrique Ponce par celle des consuls.

 

Pablo Hermoso de Mendoza (Rouge):2 Oreilles/ Silence.

Enrique Ponce (Bleu roi et or): Vuelta après pétition d'oreille / Saluts après 1 avis / Silence / 2 Oreille / 2 Oreilles.

 


Voir le reportage photographique : ElTico