Nîmes (23/05/2015 - tarde) : L'unique oreille pour El Fandi...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
Encore une tarde de grande attente perturbée par le vent, mais aussi par la faiblesse et le manque de race quasi-général des toros de Nuñez del Cuvillo.

Au final, une seule oreille de coupée par El Fandi, apparemment pour son grand bonheur, lui dont les incursions en France sont si rares... et si peu prolifiques. Evidemment, mises en perspectives des faenas réalisées par Jose Maria Manzanares, celles du Granadino eurent du mal à passer la rampe. Mais le garçon est spectaculaire aux banderilles et se donne sans compter tout au long de la course. D'ailleurs, le public ne s'y est pas trompé, qui lui a réservé de belles ovations et a réclamé avec force cet unique trophée pour le récompenser d'avoir sauvé l'après-midi de la morosité généralisée dans laquelle elle semblait devoir s'enliser.
Autre beau moment avec la deuxième faena de José Maria Manzanares face à un toro dont le fond de race compensait le peu de force. Le recibir lointain n'est pas passé cette fois-ci, et l'Alicantin dut se contenter d'une belle vuelta. Alejandro Talavante n'a pas été gâté par le sorteo. Néanmoins, il ne semblait pas dans un très grand jour aujourd'hui...

Laurent Deloye "ElTico"

 

La chronique d'Anthony Pagano :

El Fandi accueillit son premier adversaire par une larga de rodillas et de beaux détails au capote. Après deux piques sans histoires, El Fandi enflamma le public avec un tiers de banderilles spectaculaire. Après un brindis au public, il démarra son trasteo assis sur l'estribo puis par doblones. Il fut gêné par le vent et un toro collant et exigeant. Il se fit avertir puis resta par la suite distant et profilé, enchainant des muletazos et des fioritures. Saluts après une mort en trois temps. Il réalisa un bon quite par Lopezinas au quatrième et banderilla là aussi avec beaucoup de réussite sur quatre paires. Il brinda une nouvelle fois au conclave et débuta la faena à genoux. Le toro se révéla faible et sans fond, ne permettant à David que de montrer envie et alegria. Une oreille après entière en place efficace.

José Maria Manzanares fut ovationné avant la sortie de son toro, qu'il salua par de jolies véroniques. Le toro renversa le groupe équestre sur la première rencontre. José Maria se montra rapidement calme et doux face à ce bicho noble mais dépourvu de race. Le toro à la limite de l'invalidité laissa le matador dans l'impossibilité de lier les muletazos. Saluts après entière en place et pinchazo. L'Alicantino démarra son second combat en citant le toro de loin, celui-ci chargeant avec envie et noblesse dans le leurre. José Maria économisa le peu de forces de son opposant et donna une faena correcte, au cours de laquelle il allia temple et toreria, réussissant même à donner des muletazos longs et profonds. Il pincha lors de deux tentatives de recibir ce qui le priva de trophées. Vuelta.

Alejandro Talavante fut le plus mal servi par le sorteo. Il vit son premier opposant changé pour faiblesse après une rencontre avec le cheval. Le troisième (bis) se révéla également faible. Alejandro débuta par statuaires laissant présager une bonne faena mais le toro rendit rapidement les armes, ne laissant aucune option au matador qui le tua d'une entière tombée. Silence. L'extremeño dédia son deuxième combat au public et entama genoux en terre, montrant envie et détermination, mais une nouvelle fois le bicho pêcha par faiblesse. Le matador put seulement étaler des détails de bonne facture. Silence après entière en place au deuxième envoi.

Anthony Pagano


Fiche technique :

Sept toros de la ganaderia "Nuñez del Cuvillo" (3ème bis du même fer) bien présentés et armés. Aucun ne fut brave sous le fer ni réellement intéressant lors du troisième tiers.

Samedi 23 Mai 2015.18h00.
Entrée : Plein apparent.
Temps : Alternance de nuages et soleil avec vent gênant.
Durée de la course : 2h20.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 13.
Poids des toros : 514, 512, 491, 508, 500, 511 et 516 kgs.

A noter :
- Le troisième toro fut changé pour faiblesse et remplacé par un toro du même élevage.

El Fandi (Aubergine et or):Saluts après 1 avis / 1 Oreille.
José Maria Manzanares (Noir et azabache): Saluts / Vuelta après 1 avis.
Alejandro Talavante (Gris et argent): Silence / Silence.

 


Voir le reportage photographique : ElTico