• 1

Arles (12/09/2014) : Cesar Valencia coupe la seule oreille d'un Blohorn de vuelta, vainqueur du concours de ganaderias...

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Le paseo de cette novillada concours d'ouverture s'ébrouait sur une absence... Une absence honorée d'une gerbe, au premier rang de la tribune B où Mr Hubert Yonnet, initiateur en 1985 de la première Feria des prémices du Riz, souvent accompagné en ces lieux comme partout ailleurs de son épouse Françoise, avait ses habitudes.

On ne verra plus la silhouette familière du Maître de la Belugue au premier rang de la tribune B des arènes d'Arles. Ni certainement celle de Françoise. Malheureusement... Le paseo s'est immobilisé et une minute de silence a été observée en mémoire du grand homme de Camargue. Des heures de silence aux quatre coins de la France Taurine cet été, mais une minute très dense aujourd'hui, en Arles...
 
C'est un novillo français qui a remporté le concours de ganaderias ouvrant l'édition 2014 de la Feria du Riz. Un très bon exemplaire baptisé "Vridi", portant le n°6 et provenant de l'élevage de Bruno Blohorn auquel Cesar Valencia a coupé la seule oreille de la course.
 
En ouverture, le Vénézuélien avait hérité d'un noble sans être niais Concha Y Sierra, malheureusement plombé par une mauvaise lidia et une faena trop par le bas. Face au charpenté Blohorn, qui avait révélé une belle bravoure sur trois piques au premier tiers, Valencia montra de belles dispositions et une préparation bien supérieure à celle de ses compagnons de cartel. La faena, sérieuse et bien construite fut parachevée d'une entière basse qui ne devait toutefois pas l'empêcher d'obtenir un trophée, la dépouille de "Vridi" étant pour sa part récompensée d'une vuelta posthume.
 
David de Miranda a promené sa grande carcasse d'adolescent dégingandé avec une certaine nonchalance et sans grande réussite cet après-midi dans les arènes d'Arles. Face au Villamarta sorti en deuxième position, faiblard et sans classe, l'Espagnol servit quelques séries très propres dont de remarquables naturelles de face en final de faena. Mais l'ensemble resta trop décousu. Le Pagès-Mailhan sorti cinquième sera très mal lidié et arrivera très exigeant dans la muleta de de Miranda. Il finira par accrocher sérieusement le torero, blessé dans la partie supérieure du mollet gauche, qui en finira dans la douleur d'un bajonazo avant d'être évacué vers l'infirmerie.
 
Louis Husson salua son premier adversaire de Torrestrella par de superbes véroniques avant que ce dernier ne s'emploie que très moyennement sur trois rencontres. Sérieux mais un poil électrique, le jeune aquitain trouva à la muleta le bon sitio afin de contenir les assauts de son adversaire qui répêtait ses charges avec envie, mais sans classe. Une mort en deux temps clôturait les débats. Le Coquilla qui fermait la course se révéla sans classe et violent. Louis Husson, mis en difficulté en début de faena, se reprit sur le final avec notamment de belles séries gauchères avant une entière efficace.
 
 
Plaza de toros de Arles. 
Première de la Feria du Riz
Un quart d'entrée.
Temps clair avec Mistral soufflant en rafales
Durée de la course : 2 heures 25
 
Novillos de Concha y Sierra, Villamarta, Torrestrella, Blohorn, Pages-Mailhan et Coquilla de Sánchez Arjona. 
Nombre de piques : 17 (cavalerie Alain Bonijol)
 
César Valencia, saluts et oreille
David de Miranda, silence et silence
Louis Husson, saluts et saluts
 
 
A noter :
- A la fin du paseo, une minute de silence a été observée en mémoire de Mr Hubert Yonnet, décédé le 28 juillet dernier.
- Le service médical a diagnostiqué une cornada de trois trajectoires au niveau du genou gauche de David de Miranda.
- Mr Bruno Blohorn et son mayoral, Patrick Alarcon, ont reçu en piste le trophée récompensant la meilleure ganaderia.
- Ivan Garcia, de la cuadrilla de Cesar Valencia, a été désigné comme le meilleur picador de la tarde.
- Cesar Valencia a reçu le trophée au meilleur lidiador.
 
Laurent Deloye ElTico