• 1

Bayonne (07/09/2014 - matinale) : la personnalité de Roca Rey...

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Filiberto termina la matinée à l'infirmerie pour traiter les conséquences d'une cornada interne suite à une voltereta subie au premier. Ce premier commença d'ailleurs par visiter le callejon, petit tour dont il sortit semble t'il diminué.

Dommage car ses qualités de fond et sa charge en furent affectées. Filiberto optera pour une faena majoritairement sur la corne droite dans un ensemble agréable et après un premier avertissement finira par voltiger dangereusement à la merci des cornes. Une estocade spectaculaire fait tomber l'oreille.
Au 4ème, la faena sera très longue mais manquant de rythme. Le novillo tarda à tomber après l'estocade et le public laissa juste le murciano saluer. 
 
David de Miranda manque de ceinture et de souplesse de poignet. Sa tauromachie s'en ressent. Le deuxième Laget demandait à être guidé ce que ne fit pas la muleta de l'andalou. 
Le cinquième se laissait globalement faire, De Miranda ne mit pas suffisamment de poids dans tout ce qu'il entreprit et au final une désagréable impression d'une faena où les passes s'enchaînent sans construction véritable. Il tua dans les bas fonds à deux reprises. 
 
Andres Roca Rey derrière son visage d'ange cache une vraie détermination, et un bagage qui lui permet d'entretenir l'intérêt du public dans tout ce qu'il entreprend. Le troisième alla de suite chercher la compagnie des barrières. Le péruvien déroula toute sa faena dans un périmètre où le novillo se sentait chez lui avec de bons passages sur le droite.L'accrochage finit par arriver, heureusement sans mal. Une fois remis de ses émotions, il tira deux dernières séries très estimables dans un terrain (niveau des lignes des piqueros) plus propice certainement. Conclusion en trois temps avec nouvel accrochage.
Au dernier qui fit entre les deux piques une vuelta de campana, le jeune Andres après un début par cambiadas dut toréer un novillo qui finit par se figer et livra un combat au plus près seule option possible. Après une entière concluante, une oreille vint récompenser les efforts consentis.
 
 
Bayonne 1/3 d'arènes
 
6 novillos du Laget, de bonne présentation. Nobles en général mais manquant de transmission.
12 piques règlementaires, les meilleures administrées au dernier de l'envoi.  
 
Filiberto         oreille/saluts
D de Miranda  silence/silence
A Roca Rey     saluts/oreille  
 
Philippe Latour