Juriquilla (03/05/2014) : Apothéose Tomasiste et digne despedida de Fernando Ochoa...

  • Imprimer

Photo : Daniel Daudet
Photo : Daniel Daudet

 Le premier de l´après midi, d´une grande noblesse mais juste de force a obligé José Tomás a faire valoir un temple et technique hors pair qui lui permirent de construire une faena artistique, qui parachevée par une entière en bonne place firent tomber les deux premiers pavillons de la course.

Le deuxième de son lot ne s´est pas livré et c´est le José Tomás de l´arrimón qui a fait à nouveau rugir les gradins de la plaza quérétane. Le fonds de race prononcé et les charges répétées de «Rey de Sueños» de Fernando de la Mora, allait offrir au torero de Galapagar la collaboration parfaite au chef d´oeuvre d´une faena qui restera  dans la mémoire collective de l´afición présente. Peu importe les oreilles et malheureusement pour l´occasion les pinchazos, les exclamations de « ¡Torero! ¡Torero! et l´afición debout avant et après l´echec avec l´acier temoignent de l´impact de la prestation du matador madrilène.
 
Fernando Ochoa qui disait adieu à los ruedos ne put trouver la cadence face à son premier adversaire de Los Encinos qui manqua de moteur. Il le liquida d´un metisaca et salua au tiers. Son deuxième Los Encinos offrit des charges et un comportement autrement plus propice et le torero de Michoacán fit preuve de determination et malgré la pression et les nerfs propres à l´événement de ce jour il laissa plusieurs séries de bonne facture. Une entière et la première oreille était coupée. « Pisaflores »  était destiné à être le dernier adversaire de la carrière de Fernando Ochoa, mais le jeu en demi teinte du toro de Fernando de la Mora poussa le torero à soliciter le toro de réserve, du même fer, et de bonnes conditions, qui permirent à Ochoa de faire ses adieux en coupant deux oreilles. Toreros, ganaderos et empresario à hombros sous les ovations d´un public conquis et ravi.
 
 
Photo : Daniel Daudet
Photo : Daniel Daudet
Provincia Juriquilla.
No hay billetes.
Toros de Los Encinos (1º, 2º et 4º) et de Fernando de la Mora (3º, 5º, 6º et 7º)
 
José Tomás: 2 oreilles, ovation et tour de piste
Fernando Ochoa: ovation, oreille, silence et 2 oreilles au toro offert.
 
 
Daniel Daudet