• 1

Nîmes (18/09/2021 - tarde) : une nouvelle Porte des Consuls pour Juan Leal...

Salida Nimes 18092021TL'affiche de ce cœur de Féria des Vendanges 2021 mettait en présence, en mano a mano, deux toreros qui ont explosé lors des dernières temporadas et aux styles pour le moins différents, si ce n'est opposés. Le toreo plein de finesse de Daniel Luque était confronté à l'abbatage et au courage froid de Juan Leal, le tout face à des Domingo Hernández dont on souhaitait qu'ils proposent mieux que les Garcigrande, de même source, combattus hier.

Le premier toro resta froid dans la cape de réception de Daniel Luque, qui n'insista pas outre mesure pour tenter de l'intéresser. La première pique est applaudie. Sur la seconde, le groupe équestre est mis à terre. Quite de Juan Leal. Sur les premiers échanges muleteros, le toro serre dangereusement sur la droite. Changement de ton sur le pitón gauche, vibrant, sur lequel le natif de Gerena va protagoniser un véritable récital. Entière pour en terminer, mais mort un peu longuette. La pétition est insuffisante et Daniel Luque doit se contenter d'une chaleureuse ovation.

La lidia du deuxième Domingo Hernández est un peu désordonnée et le toro prend deux piques avec une seule mise en suerte véritable. Quite de Daniel Luque. Brindis au public et début de faena par changée à genoux au centre. Le toro est noble et s'enroule avec envie autour de l'arlésien, qui alterne les séries compactes avec des cites lointains. Un accrochage en fin de faena, alors que le torero est à genoux, casse un peu le rythme. Mais l'estocade en place, au premier essai, voit monter une pétition importante suivie par la présidence. Deux oreilles et vuelta al ruedo pour "Cartagines", né en octobre 2015, numéro 103, de 515 kilos.

Le troisième, altito, se fixe rapidement dans la cape de Daniel Luque. Il prend deux piques sans histoire avant un quite chahuté de Juan Leal. Brindis au public. Après quelques passes d'entame dominatrices, le toro va rapidement baisser de ton et contraindre le sevillan, qui a refusé la musique dès les premiers accords joués, à tenter d'arracher la décision sur la courte distance. Deux pinchazos anéantiront ses efforts. Applaudissements.

Le quatrième, du genre coureur, ne consentit à se fixer dans le capote de Juan Leal qu'après quatre tours de piste pour un salut par chicuelinas, avant de mettre à terre le picador de réserve. La seconde pique fut plus conventionnelle. Brindis au public et passe changée au centre. Le toro est noble mais sans classe. Il va rapidement s'arrêter, obligeant l'arlésien à offrir un de ses numéros de funambule qu'il affectionne tant. L'épée est un poil basse et longue d'effet. Le public proteste mais l'utilisation du descabello est impossible car le toro se referme. Lorsqu'il finit par tomber, la pétition est insuffisante pour envisager le moindre trophée. Applaudissements.

Belle réception à la véronique du cinquième Domingo Hernández par Daniel Luque. Deux piques lors desquelles l'astado montre des signes de faiblesse. À la muleta, le toro est noble mais charge à mi-hauteur et multiplie les génuflexions en début de faena. Le sevillan lui donne un rythme lui permettant de construire un trasteo soigné, qui ne trouve cependant pas son public sur les étagères. Les luquecinas finales obtiennent enfin l'adhésion du conclave. Mort en deux temps. Oreille.

Fuyard, le sixième tarde à s'intéresser au capote de Juan Leal qui tente de le saluer par veroniques à genoux au fil des planches. L'astado prend deux piques, la première en s'employant et la seconde plus anodinement. Salut de Marcó Leal aux banderilles. Brindis au public. Le toro a une charge désordonnée, complètement illisible. La faena est décousue mais pas dénuée d'intérêt, avec plusieurs accrochages sans conséquence. Le public prend fait et cause pour l'abnégation du torero arlésien, qui coupe une nouvelle oreille après une entière spectaculaire. Oreille.

       


Arènes de Nîmes
Samedi 18 septembre 2021- tarde
Quatrième de la Féria des Vendanges
Entrée :
Toros de Domingo Hernández, hétérogènes de présentation et de comportement, meilleur le deuxième, "Cartagines", né en octobre 2015, numéro 103, de 515 kilos, pour :

Daniel Luque, ovation, applaudissements et oreille.
Juan Leal, deux oreilles, applaudissements et oreille.

Laurent Deloye ElTico


Voir le reportage photographique : ElTico