• 1

Arles (10/09/2021) : Adam Samira ouvre la première Puerta Grande de la Feria...

Salida Arles 10092021Après la novillada non piquée d'hier soir, cette Feria du Riz de grande attente s'ouvrait réellement ce vendredi soir avec une novillada piquée au terme de laquelle le novillero local Adam Samira a ouvert la première Grande Porte du cycle.

Face à son premier novillo de la ganaderia Jalabert-Frères, Adam Samira a servi une faena plaisante et variée, conclue d'une épée quasi-entière, pour obtenir la première oreille de la tarde. Oreille.

Le deuxième astado du jour, de Durand, fut brave et applaudi à l'arrastre. Miguel Aguilar instrumenta un trasteo solide sur le piton gauche, mais moins limpide à droite. Alors qu'un trophée lui semblait acquis, trois descabellos limitèrent les récompenses à un tour de piste.

Manuel Perera fit un gros effort face au troisième, un noville avisé et peu évident de Jalabert. La faena, d'intensité croissante fut mal conclue à l'épée. Salut au tiers après avis.

Adam Samira salua le quatrième, de Durand, à porta gayola de rodillas. Face à cet exemplaire bon mais exigeant, l'arlésien fit preuve d'un grand engagement qui lui valut le deuxième trophée synonyme de sortie a hombros après une estocade efficace. Oreille après avis.

Le cinquième, de Jalabert Frères, fut applaudi à l'arrastre pour sa caste qui mit à l'épreuve Miguel Aguilar. La faena de muleta fut un peu décousue, mais bien conclue à l'épée. Salut au tiers.

Impressionnant de morphologie, le sixième, de Durand se révéla de fort tempérament mais s'arrêta rapidement à la muleta. Manuel Perera fut mis à l'épreuve mais fit face avec beaucoup d'abnégation, ce qu'une partie du public ne sembla pas comprendre. A noter un bon tiers de piques à la charge de Gabin Rehabi. Vuelta al ruedo.

     

Arènes d'Arles
Vendredi 10 septembre 2021
Première de la Feria du Riz
Entrée : Moins de demi-arène
Novillos de Jalabert (1er, 3ème & 5ème) et Roland Durand, très bien présentés, sérieux, donnant du jeu en général, les meilleurs furent le premier, de Jalabert et le deuxième, de Durand, qui remporta le prix au meilleur novillo, pour :

Adam Samira, oreille et oreille après avis
Miguel Agular, vuelta al ruedo et salut au tiers
Manuel Perera, salut au tiers après avis et vuelta al ruedo après avis.

Javier Perea a salué aux banderilles.
Juan José Padilla a été invité à saluer une grande ovation avant le paseo.

Voir le reportage photographique : Daniel Chicot