Dax (14/08/2021 - matinale) : quelle belle non piquée !!!!!!

  • Imprimer

On entend souvent les météorologues parler de microclimat. En matière de toros, ce terme peut s’appliquer aux novilladas non piquées du Sud-ouest. Très bien organisées, mettant en avant Le bétail local, elles attirent un public nombreux, attentif, compréhensif et prompt à encourager les jeunes toreros. Dax est la Mecque de ces novilladas. 

Malgré le COVID, il y avait une très belle entrée sur les gradins, dont beaucoup de jeunes aficionados pour l’édition 2021 du concours de la cité thermale.
Desafio ganadero entre deux élevages landais avec 6 erales très bien présentés et donnant beaucoup de jeu. La palme du jour revient à la ganaderia de La Espera avec trois novillos très encastés et pétris de classe de ceux dont rêvent tous les toreros. De la caste et un peu plus de complexité pour les trois Alma Serena avec un excellent sixième qui aurait pu sortir sans problème dans bien des courses piquées.
Face à eux, six jeunes toreros motivés qui ont contribué, avec leurs moyens, à faire de cette matinée un très beau moment de toros.

Dès ses premières foulées, on comprend que le premier (La Espera) à de la race et du fond. Il est bien reçu à la cape par Eric Olivera. Mario Navas (Salamanque) tente de faire un quite. Débordé par la caste du toro, il se fait accrocher. Début de faena par bernadinas d’Olivera. Le La Espera charge, se replace, fait l’avion sur les deux cornes et répète à l’envie. Le jeune novillero est trop vert et est débordé par la caste du bicho. Dommage la faena est brouillonne et très en dessous du potentiel de l’eral. Bon coup d’épée, mais des difficultés avec le descabello, grande ovation pour le novillo et silence pour le torero.

Le second (La Espera), ovationné à son entrée en piste, est encore meilleur (et sera mieux toréé que le premier,); Il a de la caste, du moteur et de la classe. Marco Navas, que l’on avait vu fébrile et dépassé lors de son quite au premier, va prendre la mesure de son adversaire. Belle réception à la cape, le novillero brinde à Eric Darrière, président de la Commission Taurine. Début de faena par doblones, l’élève de l’Ecole de Salamanque enchaîne des séries « qui comptent », maîtrisant et mettant en valeur la caste de l’eral. Deux très belles séries, main basse et corps relâché, et des luquesinas concluent cette très intéressante faena. La mise à mort est un peu longuette, le puntillero relève l’eral ce qui limite les récompenses à une seule oreille. Mouchoir bleu pour le novillo qui, en piquée, aurait pu prétendre à un tout autre sort.

En troisième sort un très joli novillo d’Alma Serena. Après une très bonne réception à la cape par El Mellli, Ismael Martin se fait prendre, sans gravité, en faisant un quite. Le novillo est encasté et demande un torero avec du poder. Sur les deux premières séries, El Melli pèse sur le bIcho. Sur les séries suivantes, il recherche plus le côté artistique et use du bout de la muleta. A la seconde série à gauche, il se fait désarmer. Il se centre plus sur les suivantes mais débordé, il finit pat reculer. Le novillero prolonge la faena au-delà du nécessaire, le final manque d’intérêt et la mise à mort est laborieuse.

Le quatrième (Alma Serena), très costaud, est applaudi à son entrée en piste. Bon réception à la cape et très bon tercio de banderilles d’Ismael Martin. Le novillo est un manso con casta. Il vient bien mais avec un peu de violence. Il faut le toréer avec du poder mais sans trop l’obliger car il manque de forces. L’équation a trop d’inconnues pour être résolue par un jeune torero. La faena, trop longue, est méritoire mais souvent brouillonne. Après une épée basse et deux descabellos, le novillero s’accorde un salut au tiers.

Le cinquième est un La Espera. Il est plus novillo qu’eral dans son comportement. Il est exigeant dès les premiers capotazos et aurait mérité d’être piqué. Marcos Linarès est un novillo expérimenté. Les deux premières séries pèsent sur le bicho, les suivantes (moins croisées et centrées) moins sur un toro qui prend le dessus sur son torero. L’ensemble est méritoire mais pas très convaincant car le La Espera est d’un niveau de difficultés trop élevés pour une non piquée. N’empêche, comme dirait ma fille, c’est un très bon toro.qui va à mas, alors que la novillero va à menos. L’oreille accordée après ¾ de lame contraire est contestée, l’arrastre est applaudie.

Bien qu’exilé à Badajoz, Tristan Barroso, reste pour les aficionados du Sud-ouest le môme de l’Ecole Taurine Adour Aficion. Nous l’avons vu se construire de tientas en capéas et c’est avec beaucoup d’attention que nous suivons ses débuts en costume de lumières. Son novillo, Alma Serena, est superbement présenté. Il permet à Tristan et Olivera, un bel échange de quite. Le toro est noble, encasté et exigeant. Bonne première série à droite, le novillero se cherche un peu sur les deux séries suivantes. La faena est bien construite et le déclic se produit quand il prend la main gauche pour deux très beaux enchaînements de naturelles. Bon coup d’épée mais le toro est relevé par la maladresse du puntlllero. Cela n’empêche pas le public de réclamer et obtenir une oreille pour le jeune espoir français.

A l’issue de la course Jean François Majesté (La Espera) et Philippe Bats (Alma Serena), invités à saluer, sont ovationnés par le public.
Mario Navas est déclaré vainqueur des non piquées de Dax 2021 devant Marcos Linarès.
Le torero de Salamanque reçoit également le prix offert par les organisateurs du Sud-ouest.


Fiche technique
Arènes de Dax : Coupe des non piquées 2021
Trois erales de La Espera (1er, 2nd, 5ème) de grande classe et trois d’Alma Serena sérieux et encastés, tous très bien présentés pour :

Eric Olivera (Badajoz) : deux avis et silence
Mario Navas : un avis et une oreille
El Melli (Sanlucar) : silence
Ismael Martin (Salamanque) : salut au tiers
Marcos Linarès (Linarès) : une oreille
Tristan Barroso : une oreille

Vuelta al ruedo pour le second (La Espera)
Salut des deux ganaderos à l’issue de la course.
Vainqueur du trophée des non piquées de Dax Mario Navas devant Marcos Linarès
Prix des organisateurs du Sud-ouest : Mario Navas
Président : M. Lassalle
2500 personnes environ
Beau temps avec quelques passages nuageux

Thierry Reboul