• 1

Communiqué de l'UVTF...

Visuel UVTF 240221Au terme d'une large concertation initiée par l'UVTF conformément à la décision approuvée à l'unanimité lors de son Assemblée Générale du 24 octobre 2020, et poursuivie lors des réunions tenues les 14 et 29 décembre 2020 avec l'ensemble des organisateurs en arènes de troisième catégorie, le Modèle économique durable et solidaire proposé dès le printemps dernier est désormais une réalité.

L'UVTF remercie le réalisme dont ont fait preuve toreros et ganaderos lors des négociations pour les arènes de première et deuxième catégorie, où les solutions proposées et acceptées permettront de compenser les jauges réduites dans l'intérêt de toutes les parties.

Dans les arènes de troisième catégorie, considérant, en accord avec l'Union de Toreros, que le Convenio espagnol ne leur est pas opposable, les
organisateurs négocieront désormais librement et directement avec chaque torero, conformément à la loi de l'offre et de la demande, dans le cadre du droit du travail français, avec pour objectif d'aboutir à un équilibre satisfaisant pour les parties.

L'UVTF a informé l'Union des Toreros de cette décision prise à l'unanimité faute de réponse à son courriel du 5 janvier dans lequel elle lui demandait une contre proposition, après que celle-ci ait rejeté en date du 4 la demande formulée le 29 décembre à Madrid, relative à une réduction de 25% sur les honoraires de ses adhérents dans les arènes de troisième catégorie.

L'UVTF réaffirme la nécessité d'adopter un modèle économique durable et solidaire qui permette la viabilité des arènes de troisième catégorie, véritable vivier d'aficion et de toreros.

L'UVTF déplore n'être pas parvenu à convaincre l'Union de Toreros de la nécessité de réguler les coûts de manière concertée en les basant sur la réalité du marché, unique option pour garantir l'avenir de la tauromachie et de leurs emplois.

L'UVTF fera son possible pour faciliter les accords entre toreros et organisateurs dans l'intérêt de la tauromachie.

Dans l'attente des contraintes sanitaires imposées par le Gouvernement, et dans l'espoir de pouvoir disposer a minima de 50% de la capacité des arènes, ces accords et ces décisions permettront d'organiser des spectacles dans la majorité des arènes des trois catégories, dans l'intérêt des aficionados, de la profession et de la Tauromachie.

(communiqué)