• 1

Sur un nuage de terre ferme, José Tomás à Grenade le 22 juin 2019...

Visuel JT 070920 1Seul commentaire de José Tomás après sa corrida du 16 septembre 2012, qui avait épuisé tous les superlatifs : “Les dieux de la tauromachie étaient avec nous !” Et tous ceux qui furent dans les arènes de Nîmes ce matin-là de penser qu’il ne leur serait plus jamais donné d’assister à pareil miracle.

D’où ce premier Tao du Toreo, imaginé par André Velter et Ernest Pignon-Ernest comme une célébration unique et qui, côtoyant le fabuleux, ne devait pas avoir de suite. Faut-il croire que les dieux n’acceptèrent pas de se résigner et voulurent partager encore avec les mortels quelques-uns de ces instants d’éternité dont eux-mêmes n’avaient pas le secret ?
Contre toute attente, le prodige allait en effet se renouveler à Grenade, le 22 juin 2019, passées les fatidiques 5 heures du soir, et le poète et le plasticien, pris à leur propre fascination émerveillée, de tenter une nouvelle évocation, afin de témoigner qu’il arrive que l’insensé, que l’impossible soient tout soudain de ce monde.
Car ce fut à nouveau, le grâce aérienne et profonde. À nouveau, le duende, vertige ascendant qui fait de l’inouï une émotion fatale. À nouveau, une plaza de sable et de ciel subjuguée, et José Tomás qui torée “sur un nuage de terre ferme”, comme il arrivait à Don Quichotte d’accéder aux “îles de terre ferme”.

ANDRÉ VELTER ET ERNEST PIGNON-ERNEST
Collection “Beaux livres” chez Actes Sud
Format : 16,3 x 19 cm / 80 pages / 26 €
Ouvrage bilingue français - espagnol / 50 illustrations quadri
Parution en librairie le 16 septembre 2020

 

Visuel JT 070920 2Ernest Pignon-Ernest est un artiste plasticien qui a fait de la rue, de Naples à Soweto, de Charleville à Santiago et jusqu’en Palestine, le lieu de son art éphémère qui exalte tout à la fois la mémoire, les événements, les révoltes et les mythes.
Chez Actes Sud, il a collaboré avec André Velter au Tao du Toreo (2014), Dans la lumière déchirante de la mer (2015), Ceux de la poésie vécue, (2017) et Annoncer la couleur (2019).

 

Visuel JT 070920 3André Velter est un voyageur, poète, essayiste. Il a publié de nombreux livres, notamment en Poésie / Gallimard : L’Arbre-Seul (2001), L’amour extrême (2007) et La Vie en dansant (2020).

 

(communiqué)