• 1

Feria des Vendanges 2020 : "Quand le torero s'habille de lumière, c'est toujours avec l'espoir que le toro soit bon"...

Visuel Nimes 270820 00"Quand le torero s'habille de lumière, C'est toujours avec l'espoir que le toro soit bon... sinon, il ne s'habillerait pas de lumière...". C'est sur cette allégorie que Simon Casas a tenté d'expliquer la volonté commune de la ville de Nîmes et de la société "Simon Casas Production", avec l'accord récement obtenu des autorités préfectorales, d'organiser malgré le contexte peu favorable lié à la pandémie de Covid-19, cette Feria des Vendanges 2020, à une journaliste de la presse généraliste visiblement plus concernée par la présence inhabituelle du Préfet Didier Lauga dans la salle du conseil de la Mairie, que par les annonces des carteles qu'il avait détaillés quelques minutes avant. D'autant que cette présentation intervenait alors que le département du Gard vient de virer au rouge, à l'instar de ses voisins des Bouches du Rhône et de l'Hérault.

Car, malgré des affiches de haut niveau et le fait que cette Feria des vendanges sera également exceptionnelle par le fait qu'elle constituera vraisemblablement le seul cycle de cinq corridas sur la planète taurine en 2020, c'est quand même l'inquiétude qui prédominait au cours de cette conférence de presse qui avait attiré un nombreux public masqué.
Et si Didier Lauga assurait que l'autoritation donnée, qui répond autant à des intérêts culturels que financiers, ne l'avait pas été à la légère et qu'il n'envisageait donc pas d'annulation, planait toutefois l'ombre sournoise d'une reprise de l'épidémie, la Feria du Riz d'Arles devenant alors, positionnée le week-end précédent, le point de mire du haut fonctionnaire et de ses services.
Côté toros, comme dit précédemment et malgré la jauge fixée à 5000 personnes présentes dans les arènes, les carteles sont brillants et à la hauteur de la catégorie des arènes, avec en point d'orgue un final à sensation, puisque la corrida de clôture mettra en compétition Sebastián Castella et Miguel Ángel Perera, arbitrés par les toros à l'étoile de Jandilla. Et si la relation entre les deux hommes a semblé s'être réchauffée, comme en témoignent leurs récents sourires échagés en terres biterroises, il n'en reste pas moins que leur rivalité est toujours prégnante dans les ruedos et qu'ils ne se feront aucun cadeau ce jour là.
Un cartel hommage à la tauromachie française ouvrira le cycle le jeudi 17 septembre. On y retrouvera deux des trois protagonistes qui, dans une configuration similaire aux côtés de Juan Bautista, avaient rempli l'amphithéâtre aux Vendanges 2018. Cette fois-ci, c'est El Rafi qui accompagnera Lea Vicens et Sebastián Castella. Celui qui devait prendre son alternative lors de cette édition a jugé plus raisonnable de reporter cet important rendez-vous, n'ayant pas toréé en 2020.
Une alternative, il y en aura pourtant une. Celle de "Marcos", un novillero peu connu en France, qui recevra son doctorat des mains de Jose Maria Manzanares, en présence du français Juan Leal.
Et puisqu'on parle des français, outre Sebastián Castella, Lea Vicens, que l'on retrouvera lors de la corrida équestre dominicale, Juan Leal et El Rafi, la présence ganadera nationale sera assurée par deux pupilles de "Malaga" combattus le jeudi en ouverture par El Rafi.
Pour le reste, encore du lourd avec Enrique Ponce, Curro Díaz, Emilio de Justo le vendredi et Leonardo Hernández et Guillermo Hermoso de Mendoza aux côtés de l'amazone française le dimanche... Si Dios quiere...


Les carteles :

Jeudi 17 septembre 2020 à 17h30 : Corrida mixte en hommage à la tauromachie française – Lea Vicens, Sebastián Castella et El Rafi (Toros de Fermín Bohórquez, Vegahermosa et deux novillos de Malaga)

Vendredi 18 septembre 2020 à 17h30 : Enrique Ponce, Curro Díaz et Emilio de Justo (Toros de Victoriano del Rio)

Samedi 19 septembre 2020 à 17h30 : Jose Maria Manzanares, Juan Leal et Marcos qui prendra l’alternative (Toros de Garcigrande)

Dimanche 20 septembre 2020 à 11h30 : Leonardo Hernández, Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza (Toros de Fermín Bohórquez)

Dimanche 20 septembre 2020 à 17h30 : Sebastián Castella et Miguel Ángel Perera, mano a mano (Toros de Jandilla)


Laurent Deloye ElTico

Visuel Nimes 270820 01 Visuel Nimes 270820 02
Visuel Nimes 270820 03 Visuel Nimes 270820 04
Visuel Nimes 270820 05 Visuel Nimes 270820 06
Visuel Nimes 270820 07 Visuel Nimes 270820 08
Visuel Nimes 270820 09  
Visuel Nimes 270820 11 Visuel Nimes 270820 12