• 1

1920 - 2020 : La cavalerie Heyral a cent ans...

0001C'est évidemment un autre anniversaire que nous aurions aimé souhaiter à la Cavalerie Heyral... Ce samedi, nous devrions être à Alès et nul doute que les chevaux toreros de la plus ancienne cuadra de caballos de picar française auraient eu fort à faire pour arbitrer le Desafio des Ganaderias françaises Robert et Olivier Margé / Valverde programmé ce samedi après-midi.

Covid-19 est passé par là et rien de ce qui était prévu n'a eu lieu à ce jour, ou si peu...
Reste à imaginer le "monde d'après", le nôtre... Celui des toros... Et quand ?...
Le 23 mai 1920, la cavalerie faisait ses débuts à Nîmes de la main de Jacques Heyral, le fondateur, également inventeur du "caparaçon", premier dispositif mis au point pour protéger le cheval des assauts des toros qui pouvaient ainsi exprimer toute leur bravoure en "mettant les reins" lors de ce contact désormais accepté de leur propre chef par les équidés. Ce fut un tournant dans l'histoire du tercio de varas...
Louis reprit le flambeau ensuite, mais disparu trop tôt, il laissa plus rapidement que prévu la destinée de l'entreprise entre les mains de son fils Philippe. Dans son atelier, novateur à son tour, celui-ci sera le créateur des "manguitos" qui protègent maintenant les membres de ses chevaux.
Dans un milieu où la concurrence là-aussi fait rage, le dernier empresa de caballos détenteur de la marque alternera les bonnes et les moins bonnes périodes professionnelles, mais parviendra contre vents et marée à maintenir à flots la plus ancienne entreprise de l'histoire de la tauromachie en France... Pensez, cent ans...
Un peu écorché vif et parfois d'un abord austère, désormais rasséréné par la paternité, c'est en grattant un peu l'écorce que l'on découvre l'homme attachant et passionné sous la chemise rouge frappée du cheval cabré qu'il aime à arborer, à l'identique des monosabios de son équipe. Il porte dans ses gènes un siècle de l'Histoire de la Tauromachie Française... Ce record n'est pas prêt de tomber...
Bon anniversaire ! Et à bientôt...

Laurent Deloye ElTico