• 1

Arzacq (23/02/2020) : Fiesta Campera matinale...

©Nicolas Couffignal
©Nicolas Couffignal
Si le rugby béarnais n'est pas à la hauteur des passionnés de la cité du Vert Galant, la tauromachie est au beau fixe. L'an passé le premier matador béarnais, Dorian Canton a pris l'alternative. Ce Dimanche, c'est au tour de Jean Larroquette de revêtir pour la première fois l'habit de lumières.

L'aficion « verte et blanche » s'est mobilisée et les gradins des arènes d'Arzacq sont très bien remplis dès la Fiesta Campera matinale.
En ouverture une vache du Camino de Santiago et une de L'Astarac ont été tientées par les élèves d'Adour Aficion.
Dorian Canton a ensuite lidié un joli novillo du Camino de Santiago. Bien fait, un peu juste de forces, le bicho prend un premier puyazo (piquero Laurent Langlois) sans s'investir. Il met les reins à la seconde rencontre. Dorian double le toro en début de faena. Sur les premières séries à droite, le Camino chute et se retourne vite. Le torero prend la main gauche. Le toro passe mieux et Dorian peut enchaîner de bonnes séries sur cette corne. Le toro va ensuite à menos et a tendance à se rapprocher des planches. Dorian s'engage pour une bonne entière qui sera efficace. Il coupe deux oreilles que nous lui souhaitons être les premières d'une belle série.


Thierry Reboul