Municipales 2020 - Une charte de défense des arts taurins soumise aux candidats...

  • Imprimer

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Octobre_Visuel_Nimes_05102019-2.jpgLe collectif Touche Pas à Mes Passions et l’association Cultures Taurines en Mouvement, proposent aux candidats aux élections municipales 2020 de signer leur charte commune : « Oui à la diffusion et à l’union de toutes les formes de cultures taurines en France ! »


Nîmes, le 4 février 2020 – A l’approche des élections municipales et dans un contexte où les cultures taurines font l’objet d’attaques répétées, plusieurs mouvements de jeunesse ont souhaité replacer la question de la préservation des traditions locales dans le débat et ainsi garantir l’attachement des candidats à défendre et promouvoir les arts taurins, fierté du patrimoine du Sud de la France.

Dans cet objectif, le collectif Touche Pas à Mes Passions (TPMP) et l’association Cultures Taurines en Mouvement (CTM) se sont réunies pour appeler l’ensemble des candidats dans les villes taurines à manifester leur engagement pour la préservation de ces traditions en signant la charte « Oui à la diffusion et à l’union de toutes les formes de cultures taurines en France ! »
Cette charte est une première étape dans le dialogue constructif que les deux collectifs apolitiques, qui rassemblent des milliers de jeunes dans les villes du Sud de la France, souhaitent mener avec les municipalités. Elle se décompose en 4 parties :
• Promouvoir l’art de vivre associé à toutes les cultures taurines ; • Favoriser et soutenir l’éducation à ces cultures ; • Défendre une administration tournée vers le rayonnement de la ville par les arts taurins ; • Œuvrer à l’union de toutes les formes de tauromachies.

Les représentants du collectif Touche Pas à mes Passions, déclarent : « Les cultures taurines sont une identité dont nous devons être fiers. Nous ne sommes pas partisans politiquement et ne comptons pas faire campagne pour tel ou tel candidat. En revanche nous leurs proposerons de travailler à concrétiser les mesures, en cohérence avec la réalité de leur commune. Notre seul engagement, notre seule raison d'être, c'est la promotion des cultures taurines dans nos villes et nous avons besoin des représentants politiques de tous bords pour défendre nos traditions. C'est pour cela que nous souhaitons obtenir l'engagement des candidats, pour que les électeurs sachent à quoi s'en tenir au moment de voter. »
Les représentants de l’association Cultures Taurines en Mouvement, ajoutent : « La défense des cultures taurines se joue dans les territoires du sud mais plus généralement auprès de tous les Français. Elles font vivre des milliers de personnes localement, font rayonner nos régions du sud auprès de nombreux artistes et leaders d’opinion et permettent de préserver notre biodiversité grâce à l'élevage des taureaux dans des réserves naturelles comme la Camargue. Pourquoi se priver de communiquer et de défendre cette culture ? Être signataire de cette charte, c’est affirmer publiquement son désir de voir vivre, se développer et perdurer les cultures qui fédèrent les régions du Sud de la France et en font des terres d’exception. »

 

Télécharger la charte : ICI

(communiqué)