• 1

Béziers (17/08/2019 - matinale) : " Niño de la Monja", Triomphateur de la matinale...

©Daniel Chicot
©Daniel Chicot
Ce samedi matin, les arènes de Béziers organisaient une novillada sin caballo avec des exemplaires de la famille Margé. Pour les affronter, Borja Escudero, "Niño de la Monja", Gualtiero Lopez et Lenny Martin.

Borja Escudero réceptionna le premier Margé de la matinée par un capoteo plaisant avant de voir "Niño de la Monja" réaliser un quite plein de stoïcisme par tafalleras. Réponse sans attendre de l'éleve de l'école taurine d'Arles par chicuelinas. A la muleta, le Margé se montra exigeant, avec un moteur fort appréciable. Malgré quelques passages où il se fit déborder par la caste de l'animal, Borja Escudero livra un ensemble plaisant et élégant, le tout en musique. Il coupa une oreille après une lame atravesada d'effet concluant.

Jordi Perez dit " Niño de la Monja " salua son adversaire par de douces veroniques. Après un brindis au ciel, l'espagnol débuta sa faena par des doblones ajustés. Le Margé se révéla être à demi charge, avec une tendance à se retourner court lors des échanges. Sûr de son toreo, l'élève de l'école taurine de Valencia édita une prestation de haute volée, marquée par la technique et le poder. Dans un ensemble allant a mas et maîtrisant son sujet de bout en bout, "Niño de la Monja" connut les moments les plus intenses sur la rive droite, traçant d'importantes séries avec toreria et impact. Final par muletazos rapprochés et luquecinas millimétrées qui firent lever la foule. Deux oreilles sans contestation possible après une entière engagée fulgurante.

Gualtiero Lopez montra son envie en accueillant son Margé par larga de rodillas avant de prendre deux tampons sur les capotazos suivants. Au dernier tercio, l'eral posa de suite son lot de complications sur tribord, rive très exigeante et avisée où le novillo fit douter un biterrois volontaire en rentrant souvent sur l' intérieur. Sur la pendante, malgré quelques naturelles méritoires, le manque d'expérience se fit sentir afin d'exploiter les qualités d'une corne gauche débordante de transmission et de franchise. Mort très compliquée en quatre temps. Vuelta cariñosa.

Lenny Martin débutait ce jour en sans picador. Le biterrois se mit en évidence par un capoteo alluré et varié. Brindis à Romain, membre de la peña Oliva. Sur les muletazos initiaux, le novillo perdit les mains à plusieurs reprises, se montrant par la suite peu propice au triomphe. Face à ces paramètres, l'héraultais se montra appliqué, tirant plusieurs muletazos méritoires sans parvenir toutefois à faire monter sa faena en relief. Passes aidées par le haut en guise de conclusion de trasteo avant de connaître une mort par lame atravesada après pinchazo suivie de trois coups de verdugo. Silence.


Arènes de Béziers (34)
Samedi 17 août à 11h
4 erales de Robert Margé
Beau temps
Durée : 1h43
Belle entrée

Borja Escudero : Oreille
Niño de la Monja : Deux oreilles après avis
Gualtiero Lopez : Vuelta après deux avis
Lenny Martin :Silence après avis

Le prix du Triomphateur de la matinée fut logiquement attribué à "Niño de la Monja" par le peña Monteblanco et l'Union des clubs taurins Paul Ricard.
Sortie a hombros par la puerta grande de "Niño de la Monja"

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot