• 1

Béziers (16/08/2019 - matinale) : Anais déclarée triomphatrice de la matinale...

©Daniel Chicot
©Daniel Chicot
Ce vendredi matin, les arènes de Béziers proposaient une novillada sans picador. Au programme, quatre erales de Robert Margé pour Lucas Miñana, Javier Camps, Anaïs Taillade et Fabien Castellani.

Lucas Miñana salua son opposant par de douces veroniques avant de connaître une fin capotera plus mitigée. Après un brindis à Michel Bouisseren, l'élève de l'école taurine locale débuta sa faena de belle manière, genoux posés au centre de piste, servant plusieurs derechazos bien rythmés. Bénéficiant des embestidas très nobles de cet exemplaire de haute note, Lucas Miñana édita une faena agréable, qui connut les meilleurs passages sur la rive droite avec des tandas relâchées et a gusto. Sur la rive gauche, le protégé d'El San Gilen eut plus de mal à trouver la bonne carburation. Final par circulaires et statuaires avant de loger une demi lame qui s'avéra suffisante. Deux oreilles après avis et vuelta au novillo portant le numéro 130. Tour de piste fêté en compagnie d'Olivier Margé et de sa fille Lily Rose.

Anais réceptionna son Margé par veroniques avant de voir Javier Camps réaliser un quite délicat par chicuelinas. Après un brindis à la famille Margé, la pensionnaire de l'école taurine biterroise dut composer avec un novillo noble malgré un manque de force palpable. Serreine, sûre d'elle, Anais montra de réels progrès, trouvant le bon sitio et la bonne cadence à adopter. Dans un ensemble qui alla a mas, elle imprima un trasteo fort plaisant, faisant preuve de temple et d'une belle douceur dans sa gestuelle et ses toques. Son labeur culmina sur la corne gauche, dessinant de profondes naturelles a camara lenta qui trouvèrent écho sur les tendidos. Deux oreilles après une entière tendida concluante. Vuelta en compagnie de la petite Lily Rose Margé.

Javier Camps connut une réception capotera heurtée, se faisant accrocher le voile à diverses reprises. A la muleta, l'élève de l'école taurine de Valencia mit deux séries avant de trouver le bon tempo à cet adversaire noble. Après ces réglages effectués, Javier Camps livra une prestation mature et bien construite, sortant de son étoffe des séries poderosas agrémentées de plusieurs détails plein de toreria. Cette belle prestation fut ternie lors de la suerte suprême, plaçant une lame atravesada au second assaut refroidissant logiquement le public. Vuelta.

Fabien Castellani accueillit son Margé par veroniques, supérieures à gauche. Profitant des charges collaboratrices de cet eral, l'arlésien développa une tauromachie classique et relâchée, toreant sur les deux bords avec pureté et temple démontrant ainsi une progression constante dans son toreo au cours de cette temporada. Les derniers instants furent tracés par redondos et manoletinas allurées. Mort par épée arrière de côté après pinchazo, libérant un trophée du palco. Oreille.

 

Arènes de Béziers (34)
Vendredi 16 août à 11h.
4 erales de Robert Margé, offrant tous de la noblesse. Supérieur le premier.
Beau temps
Durée : 1h50
Très belle entrée

Lucas Miñana : Deux oreilles
Anais Taillade : Deux oreilles après avis
Javier Camps : Vuelta
Fabien Castellani : Oreille

Le prix du Triomphateur de la matinée a été décerné à Anais.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot