• 1

Mont-de-Marsan : Une feria autant pour les aficionados "toristes" que "toreristes"...

b_250_200_16777215_10_images_cartels_2019_Visuel_MdM_06042019-0.jpgL'afición du Plumaçon est éclectique, elle aime autant les "toros-toros" qu'elle ne prend plaisir à voir les plus grands toreros du moment. Aussi, la feria montoise a toujours été une feria "mixte" : volonté de présenter les plus grands élevages y compris dans le créneau "toriste", mais également les plus grandes vedettes de la tauromachie.

La feria 2019 s’inscrit totalement dans la philosophie taurine de la ville de Mont de Marsan tout en collant parfaitement à l’actualité taurine.

Quand on regarde la programmation de cette année, ce critère de mixité est parfaitement respecté avec deux corridas pour aficionados "toristas" (La Quinta et Victorino Martín), deux pour les vedettes (Luís Algarra et Núñez del Cuvillo) et une corrida pouvant faire le lien entre ces deux aficions (Fuente Ymbro).

Et chez les toreros, tous ceux qui font l’actualité taurine de 2019 seront présents : Roca Rey évidemment, qui est le numéro 1 mondial aujourd’hui que tous les aficionados veulent voir, et qui est la base de la programmation de toutes les grandes arènes (seule apparition dans le sud ouest). Pablo Aguado, la grande révélation de cette temporada (que nous avions déjà annoncé avant son triomphe de Séville), Emilio de Justo, que nous présentons dans deux registres différents : devant les La Quinta, mais aussi devant les Cuvillo car c’est un torero complet qui aura à cœur de montrer, dans une arène dont il dit lui-même qu’elle l’a lancé, qu’il possède tous les talents.

Mais aussi Paco Ureña, le grand triomphateur de la San Isidro ainsi que Miguel Ángel Perera, qui a ouvert la grande porte de Madrid devant les Fuente Ymbro et qui sera confronté à ce même élevage. Et que dire de Daniel Luque qui triomphe partout.

Sans oublier les toreros qui seront les figuras de demain : Ginés Marín, Álvaro Lorenzo, Javier Cortés, López Simón...

Et bien sûr le torero local, Thomas Dufau qui a relancé sa carrière grâce à une oreille à Madrid l’an dernier et qui vient d’ouvrir la grande porte de la feria de Vic Fezensac.

Voir les toros
Les horaires d'ouverture au public des corrales :
- le dimanche 14 juillet et le lundi 15 juillet : de 10h à 12h et de 15h30 à 19h
- le mardi 16 juillet : de 10h à 12h
- le mercredi 17 juillet, le vendredi 19, le samedi 20 et le dimanche 21 juillet : de 10h à 12h

Vous pouvez aussi retrouver les images des toros sur notre chaine YouTube.

Partager notre passion avec les plus jeunes
De nombreuses animations sont proposées pour faire découvrir notre culture taurine et notre passion aux plus jeunes et leur en transmettre le goût et la curiosité. Le vendredi est même "La journée taurine des pitchouns". Au programme tout au long des fêtes : toreo de salon, encierro des pitchouns, initiation à la course landaise, initiation à la tauromachie... Détails


Mont de Marsan, ville de tradition et de culture taurine, revendique sans ambiguïté cet héritage et met tout en œuvre pour le transmettre aux générations futures.

Aussi, tous les spectacles taurins seront gratuits ou à prix réduit pour les moins de 25 ans et les titulaires de la carte avantages jeunes. En savoir plus...

Une novillada 100% française
La novillada de la Feria de la Madeleine verra défiler six novilleros français (Tibo Garcia, André Lagravère “El Galo“, El Rafi, Kike, Juan Molas,Yon Lamothe) qui seront opposés à six novillos de la ganaderia Ave Maria des éleveurs français Philippe Pagès et Robert Margé.

Un spectacle pour tous : la corrida portugaise en nocturne
Souvent présentée comme mineure par rapport à la corrida espagnole par les puristes, la corrida portugaise fait partie intégrante, chaque année, du programme de la Madeleine. En effet cet art taurin différent séduit et amène un public plus large au Plumaçon. L’occasion pour certains spectateurs de pousser pour la première fois les portes d’une arène.
Dans la corrida portugaise le spectateur assiste à une véritable démonstration de dressage puis de courage. Cheval et cavalier sont préparés avec minutie jusque dans les moindres détails. Les deux "êtres" font réellement "corps" et leur totale complicité est vite perçue.

Puis vient le moment final où les forcados, à mains nues, vont essayer d’arrêter le toro...

Mont de Marsan est fortement ancrée dans les valeurs gasconnes. En tant que territoire coursayre, elle organise des spectacles liés au monde de la course landaise lors de ses fêtes patronales mais aussi dans l'année.
La journée Mont2-Coursayres avec le Concours Landais qui ouvre les fêtes le mardi 16 juillet, l’encierro des vaches le vendredi 19 juillet, la démonstration de cocardes le samedi 20 juillet et toutes les initiations font vibrer le Plumaçon et la plazita.

Le Concours Landais : épreuve reine de la course landaise
Avec 2, 3 ou 4 troupeaux, c'est l'occasion de réunir les meilleures vaches de chaque ganaderia concurrente et de les opposer aux meilleurs toreros du moment. La difficulté vient du fait que chaque homme affronte des vaches qu'il connaît peu. C'est l'épreuve reine de la Course Landaise, la plus disputée et la plus dangereuse aussi.

Madeleine connectée
Retrouvez toutes les informations des fêtes sur l'application et tous les réseaux sociaux #Madeleine2019


(communiqué)