• 1

Eauze (06/07/2019 - matinale) : Trophées partagés pour la matinale du Club Taurin Elusate...

b_400_600_0_10_images_cartels_2019_Eauze_2019_TropheeOccitanie.jpgEauze dans le Gers, organise chaque année une journée taurine. Le club taurin local, présidé par Franck Lanati, a en charge la novillada non piquée matinale. Cette année, c'est la ganaderia du Lartet qui a fourni les erales toréés par Miguel Polope et Solalito.

Très bien présentés, avec de la mobilité, ils ont par leur caste et leur noblesse contribué à faire de cette matinée taurine une matinée très entretenue.

Le premier sera le plus faible du lot. Il a tendance à s'échapper. Miguel Polope a du mal, en début de faena, à lier plus de deux passes. Le toro tombe ou part vers les planches. A force d'insister, de toréer par le haut, le torero de Valencia améliore le Lartet qui semble plus solide. Il lie une très belle série à gauche puis une autre à droite. Il sort accroché de la troisième donnée en réduisant les terrains. La mise à mort est approximative avec une mete y saca, un pinchazo et une entière très tombée avec hémorragie. Silence pour le torero et le novillo.

Le second est bien reçu à la cape par Solalito. Le bicho est très mobile, avec beaucoup d'alegria et de présence en piste. Le novillo est distrait et à tendance à partir vers les planches quand l'autorité d toro se fait moindre. Débuts par doblones, puis séries à gauche et à droite s'enchaînent. Le jeune novillero a compris les qualité de l'eral. Il en profite pour enchaîner avec élégance et application des séries intéressantes. Le novilllo continue à charger avec une belle attaque mais il a aussi tendance à partir aux planches. Le nîmois le toréé dans ce terrain avant de l'amener au tiers pour terminer une faena intéressante mais qui manque un peu de vibration. Un oreille pour le torero et arrastre applaudie .

Le troisième, très bizco, sort avec de l'énergie et humilie bien. Polope et Solalito se livre un duel aux quites avec un petit avantage pour le torero français. Le toro est mobile. Noble, il a besoin d'être fixé et canalisé. Polope impose sa loi au novillo avec fermeté et toreria enchaîne de très belle séries des deux mains. En toute fin, le novillo va à menos  et la faena aussi.Polope diminue les terrains, plus trémendiste qu'efficace, il toréé en rond en réduisant les terrains. Les aficionados auront certainement préféré les phases un et deux de la faena. Le public se connecte avec le torero et obtient une oreille malgré une mise à mort en plusieurs temps.

Le quatrième n'aurait pas déparé une novillada piquée. Il a une charge mi noble – mi violente. Solalito le double mais trop en douceur. Après une nouvelle compétition de quites, le nîmois prend les palos pour un très bon tercio de banderilles. Pour compenser l'absence de piques, Solal double le toro mais trop en douceur. Le Bonnet, n'est pas assez châtié et continue à ne pas humilier. Le nîmois construit une faena appliquée mais qui manque de transmission d'autant que le torero ne solutionne pas tous les problèmes posés par son eral qui
a tendance à partir aux planches. Quelques bons muletazos puis la faena s'éternise. Après un coup d'épée engagé et en place, le toro tarde à tomber et sera relevé trois fois par le puntillero. Salut du torero, même si le toro était compliqué, l'arrastre aurait du aussi être applaudie.

Fiche technique :
Arènes d'Eauze, novillada non piquée des Fêtes 2019
quatre erales du Lartet, bien présentés avec du fond et du jeu, les plus intéressants ont été le second et le quatrième, pour :

Miguel Polope : un avis et silence,une oreille
Solalito : une oreille, un avis et salut

Alternance de nuages et de passages ensoleillés
un quart d'arène
Solalito a reçu le prix de la ville d'Eauze, Polope celui du club taurin . Les deux toreros se sont partagé le prix des organisateurs du Sud-Ouest.

Thierry Reboul