Manuel Escribano a quitté l'hôpital.

  • Imprimer

Photo : DR
Photo : DR
Le matador de toros sévillan Manuel Escribano a retrouvé son domicile après son hospitalisation et les opérations consécutives à sa grave blessure du 7 septembre dernier à Soltillo de la Adrada (Madrid).

Percuté violemment alors qu'il tentait une pose de banderilles al quiebro sur l'exemplaire de  Flor de Jara de cette corrida concours, le torero a d'abord été examiné par les médecins de la plaza qui n'ont diagnostiqué qu'un traumatisme facial et un gros hématome à l’abdomen. Avant d'entreprendre le trajet le ramenant sur Arles où il devait toréer le lendemain et alors qu'il était pris de violentes douleurs, l'entourage de Manuel Escribano a jugé préférable de l'emmener au Centre Hospitalier de Móstoles où il a été découvert que la veine iliaque avait été rompue et que le patient présentait une importante hémorragie interne. Il s'en est fallu de peu pour que le pronostic vital soit fortement compromis.

Le torero sévillan, apodéré par Roberto Pilès, est une des révélations de la saison 2013. Il a notamment été projeté sur le devant de la scène en triomphant de la corrida de Miura que devait combattre El Juli, lui même blessé quelques jours avant par un toro de Victoriano del Rio.