Istres (17/06/2018 - matinale) : Adame, 20 centimètres et trois oreilles, Castella, trois oreilles, pour la matinale internationale...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
Pas de sortie en triomphe au terme de cette corrida internationale de la Feria d'Istres, Sebastian Castella n'ayant pas souhaité sortir a hombros alors que son compagnon de cartel Luis David Adame, lui aussi crédité de trois oreilles, avait été évacué vers l'infirmerie après avoir été pris au moment de l'estocade.

Facile matinée pour le biterrois, en pleine possession de ses moyens et seulement limité dans ses prestations par le manque d'allant de ses deux adversaires de Jandilla (Vegahermosa le 1er). En retard au paseo après son triomphe de trois oreilles hier à Plasencia, Antonio Ferrera a servi une faena technique et bien construite à son premier, avant de tenter souvent en vain d'intéresser son second, le plus arrêté du lot. Quant à Luis David Adame, il s'est montré très convainquant sur ses deux prestations, offrant sur ses toros la pose des banderilles au public qui lui en faisait la demande, obtenant une oreille à son premier malgré une estocade tombée et les deux de son second par l'intermédiaire de son banderillero durant son passage à l'infirmerie. Le mexicain s'est vu poser des drains suite à une blessure par corne de toro de 20 centimètres dans la face externe de la cuisse droite de caractère musculaire, propre, n'affectant nullement le paquet vasculaire fémoral.

Laurent ElTico Deloye


Voir la chronique d'Alexandre Guglielmet :

Antonio Ferrera lidia par fuera un premier Jandilla restant court dans le capote de salida avant de l'envoyer au groupe équestre pour une dose homéopathique. Sur les premiers muletazos, le manque de force du bicho se fit sentir. Une vuelta de campana survenue sur la deuxième série n'arrangea en rien ce paramètre. Sans jamais baisser la main, sous peine de chute de ce noble quadripède, l'espagnol édita une faena ambidextre qui alla à mas. Après une première moitié de trasteo sur la rive gauche où il enchaîna les séries avec goût, il fit prendre à son combat une intensité croissante sur la corne droite avec deux tandas bien léchées, s'octroyant les faveurs de l'assemblée. Mort par entière tendida suivie de deux coups de verdugo. Cette fin en trois temps lui fit perdre une oreille qui lui tendait les bras. Ovation avec Salut.

Le second pour Sébastien Castella est marqué du fer de Vegahermosa. Il reçut une seule ration de fer sans histoire, avant que le bitterois ne serve quatre chicuelinas de belle exécution. A l'issue du second tercio, l'astado effectua, comme son prédécesseur, une vuelta de campana. Sur la deuxième série de muleta, Castella fit logiquement déclencher la musique après un enchaînement de derechazos relâchés de belle facture. Face à cet animal maniable, le français servit cinq séries ambidextres de qualité, avec temple et délicatesse. Le bicho n'avançant plus en fin de combat, Castella sortit un répertoire tremendiste pour extirper les derniers échanges dans des terrains réduits. Il tua d'une demie lame d'effet très rapide, déclenchant une pétition majoritaire accordée par le palco. Oreille.

Luis David Adame salua le troisième par un capoteo de résultat irrégulier avant de mener par chicuelinas son opposant à la cavalerie pour une unique rencontre. A l'issue de ce premier tiers, le mexicain se mit en valeur lors d'un quite de qualité , s'enroulant le Jandilla autour de la ceinture par des tafalleras enjouées. Posant lui même les banderilles, il écouta une forte ovation après un tercio précis et plein d'alegria. A la muleta, le pensionnaire de Borja Domecq montra immédiatement ses limites physiques malgré des intentions louables. Très volontaire, Luis David tira tout ce qu'il put de cet exemplaire avec notamment des passages gauchers plaisants, sans pour autant parvenir à faire décoller l'ensemble. Bernardinas de clôture avant une mort par entière de côté à la seconde tentative. Oreille généreuse.

Antonio Ferrera resta discret lors de la réception d'un quatrième manquant de solidité. Le Jandilla fut économisé à la pique sur un unique picotazo. Au dernier tiers, le toro confirma sa faiblesse, agrémentée de charges désordonnées en début de faena. Ferrera édita une prestation longuette et marginale qui ne trouva que peu d' échos sur les gradins. Il releva légèrement l'ensemble en fin de labeur par une alternance de séries ambidextres sans ayuda de meilleure tenue. Pétition minoritaire non accordée en toute logique par la présidence après une entière d'effet long. Ovation avec Salut.

Castella salua le cinquième par veroniques, double chicuelinas, ponctuées par une demie. Unique rencontre à la cavalerie. Face à un animal noble mais manquant de force, le français fit preuve d'intelligence en laissant bien se
reprendre ce Jandilla entre chaque série afin d'en tirer le meilleur. Trouvant la bonne distance et proposant une muleta très douce, Castella livra une prestation de haute volée, supérieure sur la corne droite. Sous les airs musicaux, laissant parfaitement courir la main, il enchaîna les tandas de derechazos pleine de délicatesse et de temple. Sur la corne gauche, il gratifia également le public de quelques longues naturelles très harmonieuses. A la suerte suprême, il logea une entière un poil de côté d'effet rapide, délivrant deux appendices du palco. Deux oreilles.

Le dernier du lot prit deux picotazos coup sur coup. Adame, désireux de se montrer, partit plein centre pour un quite parfait par zapopinas, faisant jouer l'orchestre. Comme à son toro précédent, le natif d'Aguascalientes cloua les palos mais cette fois avec un résultat inégal. Après un début d'Adame le long des planches, main gauche posée sur les tablas, le Jandilla se révéla vite être le meilleur de l'envoi avec une belle transmission dans ses embestidas, notamment sur la diestra. Malgré une volonté sans faille tout au long de la faena, le mexicain eut du mal à se hisser à la hauteur de cet exemplaire encasté. Sa prestation, quelques fois électrique, connut les meilleures séquences sur le côté droit, rematant le tout par redondos et manoletinas serrées. En logeant une entière efficace avec un très bel engagement, il se fit spectaculairement attraper, récoltant un coup de corne dans la cuisse droite, l'obligeant à regagner l'infirmerie. Deux oreilles.


Arènes du Palio à Istres (13)
Dimanche 17 juin à 11h.
5 toros de Jandilla et 1 Vegahermosa (2ème).
Poids: 475 , 487 , 503 , 520 , 502 , 495.
3/4 de plaza
Beau temps avec vent parfois gênant.
Durée : 2h34

A.Ferrera : Ovation avec Salut après avis / Vuelta après deux avis.
S.Castella : Oreille après avis / Deux oreilles après avis.
L.D.Adame : Oreille / Deux oreilles.

Suite à la blessure de Luis David Adame, Sébastien Castella sortit à pieds du Palio.

Alexandre Guglielmet

Voir le reportage photographique : ElTico